Le faux dieu

D'Osiris à Jésus, l'âme païenne du culte chrétien

 

 

 

Extrait de la 4ème de couverture

D’Osiris à Jésus, à travers les textes sacrés, et dans une précise intention de propagande et de contrôle, le faux Dieu a été créé.

 

 

Bleuette Diot, dans la courte préface qu'elle écrit pour le livre de Stefania Tosi, souligne le syncrétisme de la bible : 

  En s’inspirant de texte mésopotamiens, égyptien, iranien et grec, la Bible reste sans doute le livre le plus syncrétique qui soit.

 

 

Décodage : le syncrétime a plusieurs définitions, celle-là est particulièrement vraie, j'ai souligné le mot le plus important  :

"Système archaïque de pensée et de perception, consistant en une perception globale et confuse de différents éléments".  

 

Comme vous le comprenez maintenant, si vous avez bien navigué sur le site, que vous connaissez le développement des différentes parties et que vous en avez intégré par vous-même l'essentiel (l'essence-ciel ou l'essence est la conscience et le ciel est l'Esprit), le terme "CONFUSE" n'est pas du tout usurpé puisqu'à ce jour, jamais personne n'est arrivé à recoller l'histoire de l'humanité aux mythes, aux textes anciens, aux légendes, encore moins à la Genèse, ni aux personnages qui ont construit l'inconscient collectif. Ce livre permet toutefefois d'appréhender la façon dont c'est élaboré la propagande pour propager une foi construite sur des mensonges sans toutefois en expliquer les raisons profondes (la double humanité, qui nous sommes, d'ou venons nous, etc.). La construction du dogme religieux est démontrée de façon tout à fait convaincante et d'autres livres comme ceux de Mauro Biglino ne feront que confirmer cette lecture s'il en était besoin.

 

 

 

Page 11

L’abondant matériel mythologique appartient en fait au patrimoine universelle de l’humanité.

 

Page 17

La représentation la plus antique de la voûte céleste c’est le "Disque de Nebra", du nom de la ville allemande auprès de laquelle l’artefact a été découvert ; datant du XVIIe siècle avant JC et mis à jour en 1999....
...
 Sur la surface du disque se trouve des applications de feuilles d’or circulaire qui représenterait les 7 Pleiades et deux disques plus gros, l'un circulaire et l’autre en forme de faucille, qui représentent peut-être le soleil ou la pleine lune et le croissant de lune.

 

Décodage : Je ferais plus tard le décodage du disque de Nebra et nous continuerons par les pyramides, si je vous dis que vous n'avez encore rien vu, je suis totalement sûr de moi... 

 

 

Page 19

Pour les civilisations mésopotamienne, le dieu solaire avec les traits d’Utu-Shamash, fils de Nanna et de Ningal et frère jumeau d’Inanna.

 

Décodage : Utu/Shamash est Jean-Baptiste à l'époque de Jésusvoir Clé de Lecture Universelle® 1.1

 

Clé de Lecture Universelle 1.1

 

Page 31

Reporter toute explication à une situation invérifiable et en aucune façon démontrable, c’est simplement une escroquerie. Face au secret de Dieu, grand et puissant, l’homme de foi, qui est tout petit, ne peut pas trop s’approcher mais il doit accepter passivement, au milieu des catastrophes et des désastres, ce que la providence a décidé.

 

Décodage : Vous pourrez vous rapprocher du livre Réponse à Job de Carl Gustav Jung pour approfondir le sujet. 

 

Page 62

Yahweh, en effet, n’a jamais promis une place à ses côtés, mais seulement une parcelle de terre, en nue-propriété : ceux qui sont morts ne revivront pas, des ombres ne se relèveront pas.

 

 

Page 73

Une très bonne description des textes bibliques et un résumé tout à fait juste.

Vous retrouverez les différents personnages dans la Clé de Lecture Universelle® tel Paul de Tarse.

 

Page 80

Zarathoustra deviendra Jésus.

 

Page 81

Dans l’image d’Ahriman, nous trouvons une similitude avec le Satan biblique dans sa lutte contre Dieu le Père, créateur du ciel et de la terre, et de les toutes choses visibles et invisibles

 

Décodage : similitude éronnée, vous remettrez vous même le bon ordre, Le Satan biblique est l’adversaire, c’est le Serpent, Lucifer, Osiris et donc Jésus.

Ahriman est Seth et c’est son assassin, bras armé de Yahvé/Anu avec pour gardien principal de notre monde falsifié Marduk/Ialdabaôth

 

Page 82 - 83 - 84

Cyrus II  -> Marduk 

 

Cyrus II délivre babylone et permet le retour des juifs à Jérusalem

Ezechiel est délivré (An) et peut retourner à Jérusalem

 

Ezechiel inventera Hiram abif et le temple de Salomon, c’est à ce moment où il fera disparaître toute relation avec Seqenere Taâ et qu’apparaîtra chez les francs maçons la recherche de la parole du maître perdu, l’Architecte que personne n'imagine être Jésus lui-même et qui dans l'inconscient collectif aussi bien que dans la réalité, est l'Architecte du temps (Chronos), de l'humain (pour l'avoir créé) et de la majorité des plus grandes constructions dans la monde comme les pyramides en Égypte, au Mexique et bien sûr Göbekli Tepe (chut ! vous le gardez pour vous pour le moment, je le développerai au bon moment) 

Ezéchiel c'est un peu l'Anton Parks d'aujourd'hui, ses Chroniques de Girku sont comme la bible ou Hiram Abif et le temple de Salomon, impossible de retrouver l'histoire et les acteurs... c'est marrant cette similitude, il faudra que je me penche sur la question... 

 

Cambyse (Seth) assassin - développement de l’histoire avec Pythagore (Jésus) à venir

 

 

Page 87

Le pharaon Akhenaton avait aboli le Panthéon polythéistes et décrété le culte unique d’Aton, la divinité solaire.

 

Décodage : Le pharaon Akhenaton est Anu ou le Yahvé de la bible

Aton est le soleil, c'est Shamash dans l’Enuma Elish mais comme tout Archonte, ils ont aussi le culte du nombril - on trouvera des similitudes entre ATON et ANTON, ha ! le hasard, toujours le hasard... 

 

Page 98

L’empereur Néron dans la Clé de Lecture Universelle® 1.1 

 

Page 99

Charlemagne est Thot ou Joseph, père intérimaire de Jésus voir Clé de Lecture Universelle® 1.1

 

Pierre et Paul, archontes voir Clé de Lecture Universelle® 1.1

 

Page 103

Titus - assassin et donc archonte (plus tard dans la Clé de Lecture Universelle®)

Page 106

Dioclétien

Acte préparatoire, réforme fiscale

 

(plus tard dans la Clé de Lecture Universelle® si on le retrouve dans l'enuma Elish)

 

Page 110

L’empereur qui a tout changé : Constantin

 

La doctrine de base de la religion qui aujourd’hui compte 1 milliard de fidèles répartis dans le monde entier, contrairement à ce que l’on peut penser, a été sélectionné au quatrième siècle à l’occasion du concile œcuménique convoqué par l’empereur Constantin Ier à Nice, une ville située à environ 80 km de Constantinople.

 

Décodage : Vous pourrez retrouver des éléments par rapport à Constantin ici

 

Page 112

D’après Arius, Dieu était absolument unique et transcendant. Par conséquent Jésus était l’individu préféré de Dieu, excellent et et aimé en tant que fils bien que non engendré ni de la même substance, mais participant à sa grâce.

 

Arius, voir Clé de Lecture Universelle® 1.1

 

L’évêque Basile d’Ancyre devant le porte parole d’un arianisme modéré ou la relation entre Dieu le père et le Christ était définie comme une essence comparable

 

 

 

Page 113

Eusèbe de Césarée, conseiller et biographe officiel de l’empereur Constantin et futur père de l’église, et de Ossius de Cordoue

 

(plus tard dans la Clé de Lecture Universelle® si c'est un personnage connu dans l'Enuma Elish)

 

Page 113

Date importante - C’est en 325 que l’empereur Constantin convoqua le concile au cours duquel fut fondé le christianisme

 

 

Page 117

L’Evangile de Thomas : 
Chaque groupe possèdait sa propre copie des "Évangiles" qu’il avait repris d’une copie précédente, pour ensuite la recopier et la modifier en fonction des besoins et des auteurs qui y travaillaient. Des fragments d’événements, interpolés et attribués au Jésus du Nouveau Testament circulaient sur des bouts de papyrus, ensuite assemblés pour donner forme un corpus de parabole : un exemple et l’Évangile de Thomas.

 

Décodage : la version complète des 114 logions a été découverte en 1945 à Nag Hammadi, Les textes retrouvés dans cette amphore figuraient sur la liste d'un décret de l’évêque Athanase d'Alexandrie qui ordonnait leur destruction.

Ce n’est donc pas, comme le fait comprendre l’auteure, que cet Évangile aurait été fabriqué et assemblé pour former un corpus de paraboles, on a pris de celui-ci pour fabriquer la bible avec des paraboles facilement compréhensibles.

Quand à la compréhension des paraboles de Thomas, personne n'a encore pu les traduire correctement (ou presque personne...lien à venir) 

 

L'évèque Athanase dans la Clé de Lecture Universelle® 1.1 , c'est l'apôtre Pierre, un archonte...

 

 

Page 118

Par rapport à Paul qui est un portail organique (Archonte), vous le retrouverez dans la Clé de Lecture ou ici 

Jésus n’a jamais fait de révélation à qui que ce soit, pas même à Marie-Madeleine, alors pour les autres je pouffe de rire !!! , personne n’a jamais été capable de traduire une seule de ses paraboles ni donner quoique ce soit de ce que je vous donne ici, ce qui serait le minimum pour savoir si celui qui vous parle sur un autre plan en canalisation, apparition, incorporation est bien le bon personnage. 

 

Mashiah (désigné, élu, oint) fut également un appellatif de Cyrus le Grand

 

Décodage : Dans le jeu de prise de pouvoir, Cyrus le Grand est Marduk, c’est le fils d’Enki qui s’attribue les 50 noms et tous les pouvoirs- voir l’Enuma Elish - Enki étant devenu Jésus, logique que ce dernier récupère ce qui lui a été volé par son fils Marduk devenu Cyrus le Grand.

 

 

Page 124

le mot annus dérive du latin et définit précisément ce mouvement circulaire du temps et des événements qui entend glorifier l’église apostolique de Rome, son pontife et son épine dorsale, le Christ. La liturgie est la réponse de Dieu sur sa propre existence.

 

Décodage : on fera facilement le parallèle avec Anu ou An à l’époque d’Ea Osiris, le chiffre d’Anu est le 60. An en Sumérien ou Anu (Anou) en Akkadien était le plus important des dieux de la mythologie sumérienne puis assyrienne et babylonienne qui personnifiait le ciel et les constellations.

Son nombre 60 est lié au temps, comme le ciel et le zodiaque est lié à l’Année en multipliant 60 par lui même = 360 jours auquel on rajoute les 5 jours épagomènes. Ces 5 jours sont dù à des changements terrestres qui ont rajouté 5 jours au calendrier et ont fait passer l'année de 360 à 365 jours au VII siècle avant J-C environ. 

Dans la mythologie Grecque, le temps est lié à Chronos et c'est Osiris. Zeus est le fils de Chronos et c'est Marduk/Ialdabaôth 

 

 

 

Page 125

Un élément est pourtant resté intact, il a même été renforcé, celui du despotisme sur les consciences.

 

Décodage : et c’est encore le cas aujourd’hui.

 

 

Page 128

Justin, philosophe et apologiste (?)

 

(plus tard dans la Clé de Lecture Universelle® si présent dans l'Enuma Elish)

 

Page 132

L’empereur Heliogabale et la pierre noire d’Emasa

 

Décodage : Son incarnation sera approfondie avec la compréhension du Sol Invictus avec d'autres mythes très importants.  (à venir)

 

 

 

Page 127

Dans le culte de Mithra c'est le taureau, Khrisna, Dionysis, Adonis: Osiris

Tammuz : Horus

Shamas : Jean-Baptiste

Aton :  Jean-Baptiste normalement mais aussi sous couvert de la propre identité cachée d'Akhénaton (Anton... tiens j'ai déjà vu ça quelque part ?) 

Zarathoustra : Osiris

 

Page 129

Décodage : Saint Pierre est Simon Pierre - voir Clé de Lecture Universelle 

 

Horus né d’Isis

 

Décodage : faux, sa vraie mère est Nephtys

 

Page 130

Saturne et Chronos, dieu du temps, lié aussi à Satan, le 6 est le jour de la naissance de Jésus (épiphanie ou le couronnement) Osiris avait ces prérogatives avant que Marduk rafle tous les pouvoirs.

 

Page 132

Empereur Héliogabale (203- 222) dans la Clé de lecture® 1.1

 

Nom de naissance

Varius Avitus Bassianus

Naissance

v. 203, Émèse (Syrie)

Décès

11 mars 222 (~19 ans), Rom

 

L’empereur Aurélien (plus tard dans la Clé de Lecture Universelle®)

 

 

Page 134

Chez les babyloniens, l’année démarrait en mars, autour de l’équinoxe de printemps.

 

Décodage : L’Enuma Elish et l’épopée de Marduk

On retrouve le sacrifice de l’agneau chez les babyloniens à la première nouvelle lune qui suivait l’équinoxe de Printemps, Jésus a reproduit ce schéma du sacrifice lié à ce symbole.

 

Page 136

Le dieu Janus était ici reconnu comme le fondateur d’une antique citadelle et l’initiateur d’une civilisation florissante. Saturne, le grand Dieu qui vécu avec les hommes en Éden, lui avait fait connaître l’art de l’agriculture qu’il enseigna ensuite au peuple, tout comme fit Osiris en Égypte. On considère le règne des deux dieux comme une époque florissante, heureuse et juste, une authentique aurea aetas, l’âge d’or ou les hommes vivaient en paix.

 

Décodage : Marduk est apparenté à Janus (né avec 4 yeux et 4 oreilles) et il est le fondateur de Babylone et sa planète est Jupiter, pour Ea qui est son père, c’est aussi Enki et donc Osiris, le Serpent venu apporter la connaissance à l’humanité, le grand dieu assimilé à Saturne n'est plus Osiris, Saturne a été liée à Ninurta plus tard et il y a une [très] bonne raison pour ça. Comme personne n'a encore compris la réalité de la bible et Yahvé, on va donc continuer avec "les aveugles parlent aux aveugles" dans le décodage d'un culte ancien (décodage à venir) 

Le problème est venu plus tard avec le meurtre d’Osiris et dont Marduk est l’un des instigateurs principaux avec An, Seth, Isis, Ninurta, etc...

 

Page 138

Jules César (plus tard dans la Clé de Lecture Universelle®)

 

Page 140

L’étoile Sirius, le chien du chasseur Orion
Lié aux inondations du Nil
1 degré, 72 ans
Le cycle de l’étoile Sirius dure 1460 ans

 

Décodage : Sirius appartient à Orion et ce dernier est Osiris...[énormes] détails sur lesquels nous reviendrons bientôt 

 

 

Page 144

Épiphanie - 6 janvier, jour de naissance de Jésus - le jour de la galette pour savoir qui va gagner la Couronne [celle du Serpentaire]

 

Page 147

Barberousse dans la Clé de Lecture Universelle® 1.1

 

Page 152

Remplacement du culte de la nature et des sens pour continuer l’œuvre de la création éternelle et divine par l’image de la vierge Marie, symbole de virginité, chasteté, pénitence et soumission.

 

 

Page 162

Marie, dernière émanation du principe génératif féminin, présente un lien particulièrement intense avec la déesse égyptienne et Isis....

 

Décodage : tout à fait vrai pour les liens, mais complètement faux par rapport à la réalité de leurs incarnations, puisque Marie n’a jamais été vierge et qu’Isis était aussi Tiamata, un portail organique responsable de l’assassinat d’Osiris comme An ou Seth, ce dernier étant la contrepartie d’Isis.

Le peuple fervent croyait en Isis comme il croît aujourd’hui à la vierge Marie, dans la bible ou le Coran, rien n’a changé.

 

 

Page 166

Pour Paris, retenez le Pâris de Troie qui enleva Hélène

Pour la couleur noire des vierges ( noires) des églises, il faut vous rapprocher des Amasutum, voir Anton Parks 

 

Page 168

Isis, Osiris et Horus composent une triade divine, une authentique Sainte Famille, un paradigme pour les religions successives.

 

Décodage : Pour le fun, je tempère les termes « authentique » de l’auteure qui n’est pas du tout au fait de la réalité de leurs véritables identités.

 

Page 173

CORPUS DOMINI, « corps du Christ) en latin, a été institué par Urbain IV dans la bulle papale du 8 septembre 1264 est déclarée obligatoire par Clément V en 1331. La fête se créer pour glorifier la transsubstantiation, c’est-à-dire la conservation de la « substance » du pain et du vin dans la « substance » du corps et du sang du Christ.

 

Décodage : Clément V : An où Yahvé dans la Clé de Lecture Universelle® 1.1

 

 

Page 174

 

Décodage : Solennité des apôtres Pierre et Paul, 2 archontes...

 

La religieuse polonaise Faustina Kowalska canalisant Jésus... fumeuse de haschich sûrement.

 

Sainte trinité, qui n’a jamais existé, c’est une erreur fondamentale.

 

L’immaculée conception, Marie enfantée par un nuage, déjà donné tellement de fois que je ne vais pas y revenir.

 

Toutes ces âneries sont des cultes à dieu, comprenez Yahvé ou An.

 

 

Page 177-178

 

Quelques unes des vingt figures divines retraçant un schéma sacré

 

Décodage

krishna l’hindoustani : Osiris

Bouddha : Osiris

Salivahana des Bermudes

Etc.

 

 

Page 183

Les textes sacrés sont claires : nous sommes le résultat d’une action de création d’origine divine.

 

Décodage : juste sur cette phrase, je donne 18/20 à l’auteure...les 2 points qui manquent c’est pour ne pas avoir compris la réalité du jeu et la formuler dans son livre.

Je me garde ces 2 points personnellement, ce qui me fait une petite moyenne de 2/20 pour commencer au cas où.

 

 

Est-ce l’homme qui a besoin de Dieu
Où Dieu a besoin de l’homme

 

Décodage : les 2 en réalité, ce faux dieu a besoin de l’homme pour continuer le cycle de l’incarnation et le maintenir enfermé et l’homme a besoin de lui parce qu’il cherche une solution pour sortir de son enfer et des réponses qu’il n’aura jamais, savoir d’où il vient, qui il est et où il va.

 

Page 185

Décodage : Pour Marduk, créateur de l’homme, reportez vous à l’Enuma Elish et la Genèse décodée.

 

 

Page 188

Yahvé et son Ashera (Reine du ciel)

 

Décodage : La Bible associe souvent Ashera au dieu phénicien Baal, le problème est que Baal est Marduk ! on voit ici les incohérences des différents récit et croyances rattachés à la bible. 

 

Le mot Ashera désigne une déesse cananéenne ; mais par ailleurs, un autre mot d'origine Cananéenne "Asteroth" similaire signifie « arbre sacré » ou « poteau sacré ». La plupart des historiens en a conclu qu'Ashera est effectivement une déesse qui pouvait être représentée, ou symbolisée, aussi bien sous la forme d'une femme que par un arbre ou un poteau

 

Ashera est aussi assimilée à Astarté, c'est une déesse connue dans tout le Proche-Orient présentant un caractère belliqueux, ce n'est ni plus ni moins qu'Ishtar. Anu l'a gardé avec lui quelques temps et elle a été assimilée aux prérogatives d'Anu qui gouvernait le ciel. Mais elle est avant tout déesse de la lune (I-Nanna) puisque son père est Nanna/Sin dieux de la lune. le titre de Reine du ciel est donc tout relatif. 

 

Page 191

La Bible est entièrement inspiré par Dieu et remise aux hommes pour leur salut.
Le Coran a été dicté par Allah à Mahomet, par l’intermédiaire de l’archange Gabriel. La Bible est un message inspiré de Jéhovah. Il est destiné aux êtres humains

 

Décodage : l’auteure se trompe, ce n'est pas le même charlatan qui raconte les mêmes conneries, Allah est le dieu des musulmans et c'est Sin/Nanna la lune, le croissant de lune sur le Coran en est la démonstration simple et logique.

 

Pour l'Archange Archonte Gabriel, il a écrit sa biographie, et vous pouvez même lui demander un othographe... comme à Jéhovah. Si avec ça, je ne relis pas les hommes entre eux ! 

 

Archonte Gabriel

 

Yahvé est l’incarnation d' Anu ou An - Voir Enuma Elish, comme Jésus et Mahomet sont l’incarnation d’Osiris, le Coran est aussi trafiqué que la bible, c’est la même hérésie.

 

 

Page 196

Prêtre et scribe Esdras

Roi perse Artaxerxès :

http://ugo.bratelli.free.fr/Plutarque/PlutarqueArtaxerxes.htm

 

(plus tard dans la Clé de Lecture Universelle® si présent dans l'Enuma Elish)

 

 

Page 197

La caste sacerdotale israélite décréta arbitrairement que Marduk était le fils de Dieu Enki, une des plus importante divinité sumérienne.

 

Décodage : le mot arbitrairement est inutile puisque c’est une réalité, on peut revenir à l’Énuma Elish pour plus de précision.

 

Page 212-213

 

Yehoshua , Comme nous l’avons dit, était un juif, partisans convaincu de la libération imminente d’Israël et du retour de Yahweh.

 

Décodage : l’auteur interprète la bible, Jésus n’a jamais été juif pas plus qu’il n’est né à Bethléhem ou qu’il faisait parti du fan club de Yahvé et qu’il professait son retour, c'est même exactement le contraire !!!!! 

 

 

Le but de notre rébellion était de remettre Yahweh sur le trône de Jérusalem, et pour ce faire il fallait déclarer la guerre à Rome.

 

Décodage : pour la note, elle redescend à 5/20 pour les efforts d’écriture... l’auteure se fourvoie complètement... elle raconte n'importe quoi !!!!
à quelques encablures de la fin elle reprend la bible à la lettre... dommage mais pas pour tout le monde, je récupère les points (je fais ce que je veux) et je passe à 15/20...
rien ne se perd !  avec mes 2 points d'avant j'arrive à 17/20 ... ch'ui trop fort ! 


 

 

Évangile de Matthieu 10-21

Et le frère livrera à son frère à la mort, et le père de son enfant, et les enfants s’élèveront  leurs parents et les feront mourir.

 

Décodage : prenez les textes de Nah Hammadi et l’évangile de Thomas, c’est plus sûr.

 

 

Page 225

Le montant du paiement de Judas, de Zachary : « et il pesèrent mon salaire, 30 sicles d’argent »

 

 

Page 243

Ce qui est écrit sur le titulus semble confirmer l’hypothèse selon laquelle celui qui était exécuté (yeshua) était un séditieux qui avait tenté de soulever une révolte contre Rome....

 

Décodage : si c’était réellement le cas, Ponce Pilate l’aurait crucifié au nom de Rome... l’auteure brode et raconte n’importe quoi ici ! 

 

 

 

Page 244

Paul de tarse - « n’a qu’une burne » donné dans la clé de lecture...un pote à Yahvé et donc An

 

 

Conclusion : Un bon livre mais il est dommage que l'auteure ne va pas jusqu'au bout de ses idées, elle se fourvoit complètement à la fin... il faut comprendre de nos erreurs et là, il lui faudra compléter ses expériences. 

C'est la note au final qui prend l'eau car vous ne pouvez pas démonter un livre comme la bible en vous appuyant sur celui-ci. C'est comme tenter de couper la branche sur laquelle vous êtes vous même ... 

 

 

Publié le: dimanche 15 mars 2020 (877 lectures)
Copyrights © par Conscience et Inconscience

Format imprimable

[ Retour ]