L'ère du Verseau

de Paul le Cour

 

 

 

Pour le décodage du livre, munissez-vous de la clé de lecture universelle (CLU v1.0), soyez sûr d'avoir la dernière version, celle-ci sera toujours sur cette page du site internet, située au début du texte en cliquant ici. Elle sera upgradée au fur et à mesure de mes lectures et donc vous pourrez trouver le nom d'un nouveau personnage historique qui vous permettra de faire d'autres liens de compréhension par rapport à l'histoire. 

 

Voici un livre très intéressant qui va vous permettre de comprendre le passage à l'ère du Verseau, c'est le titre du livre donc ça peut paraître normal, malgré tout comme les autres auteurs, Paul le Cour a une vision de la bible encore trop académique, il croit encore que c'est un texte sacré et l’interprête comme tel, ce qui le détourne quelque peu de la réalité à venir, mais il a le mérite de nous donner des éléments qui permettront de faire encore une fois, progresser notre vision du Jeu (falsifié) dans lequel nous sommes encore enlisé pour quelques temps.

 

Tout ce qui est écrit dans ce livre et qui a un rapport à la Bible est à prendre avec circonspection. Je vous ai démontré que la bible a été réalisée pour justement nous emmener via l’apocalypse de St jean à une fin des temps programmée par le jeu de la double humanité, Jean étant lui-même un archonte et gardien d’une constellation zodiacale, comme l’est encore pour quelques semaines Laldabaôth pour la terre. 

Pour le Jeu sur terre justement, tout est terminé à présent sur les plans énergétiques puisque Jésus a aussi récupéré sa couronne, cela se finalise dans les autres plans de conscience (le zodiaque). La double humanité s'est irrémédiablement condamnée à disparaître corps et âme et plus aucun rattrapage n'est possible, Le Jeu continue néanmoins sur notre plan physique et il en ira ainsi jusqu'au bout puisqu'encore aujourd'hui, les archontes ne changent rien à leur façon de faire (et donc leurs contre-parties portails organiques sur terre non plus), chacun ira donc où il a choisi d'aller en conscience (pas au niveau humain, celui-ci ne fera que suivre ce que son âme a décidé pour lui).

 

Page 33

 

Ouroboros

 

L'OUROBOROS

Personne n'a jamais réellement compris cette image, et beaucoup ont tenté des explications, je vous donne la version la plus aboutie, toujours dans la simplicité et la logique maintenant que vous savez qui est le serpent : L'Ourobouros symbolise le cycle d'incarnation et le serpent qui se mort la queue n'est autre que l'alpha et l'Oméga de Jésus qui fini ou cela a commencé, au paradis avec le serpent qui n'est autre qu'Osiris - Tout est dit ici puisque c'est lui qui vient fermer notre cycle d'incarnation dont la durée est le tour complet du zodiaque, soit 25.920 ans.

 

page 68

Vient ensuite le petit-fils d'Ouranos, Prométhée, qu'Eschyle nous présente aussi comme un civilisateur. Ayant dérobé à Ouranos le secret des mystères pour le donner aux hommes, il fut condamné à un éternel supplice. Attaché au Caucase où il avait transporté la Tradition, un vautour lui rongeait le foie, qui sans cesse renaissait.

 

Vers 1300 ans avant JC, se place la révélation orphique. Orphée fut, en effet, considéré comme un initiateur... On voit ici, nettement exprimé, la résurrection de la tradition déjà lointaine. Mais la légende nous apprend qu'Orphée fut foudroyé par les dieux pour avoir dévoilé les mystères. 

 

Vous avez ici 2 versions différentes d'une même histoire qui est celle d'Osiris - le serpent - amenant la connaissance à l'humanité - et dont la suite est le déluge déclenché par Seth, Marduk et An pour éliminer ces humains devenus un danger pour ces faux dieux.  

 

Hipparque découvre l'équinoxe, donné dans la prochaine clé de lecture (facile pour ceux qui suivent)

 

Page 81

On a cru longtemps que les zodiaques égyptiens, comme celui de Denderah actuellement au musée du Louvre, datait du temps des pyramides, mais on a dû reconnaître qu’ils sont d’origine grecque.

 

Faux !!! Le zodiaque de Denderah est Égyptien, il vient même de bien plus loin. 

 

Page 82

Un des noms de la vierge fut Bérécynthe, qui s’est appliqué à Sibelle, épouse, ou plutôt alter ego féminin du dieu atlante Poséidon. Ce mot est à rapprocher de Bérésith par lequel débute la genèse et qui signifie « commencement ».
la virginité est, en effet, au commencement de tout évolution religieuse, morale et initiatique.

 

Page 97

Nous sommes sans doute encore bien après de la civilisation Atlantéenne, car le dieu de l’Atlantide, Poséidon, était assimilé au taureau sacré  (Hésiode, théogonie)

 

Et donc Osiris.

 

Hors-série de National Géographique Aout-Septembre 2019

 National Géographique

 

Ici on vous le donne, mais sans savoir que la mythologie Greque est un évènement passé qui a réellement existé, on a juste changé le nom des personnages. Vous remettez l'histoire avec la bonne version, tout devient simple encore une fois.  

 

 

 

Page 101

Mais, en l’an 2160 avant notre ère, le soleil, quittant le signe du taureau, dans lequel il se trouvait depuis 20 siècles, pénétra, à l’équinoxe du printemps, dans un nouveau signe : celui du bélier. Dès lors la religion va se transformer dans son symbolisme et dans son idéal. À une conception de la souveraineté de la force, qui se manifeste par des actes de barbarie, par une absence quasi totale de sensibilité, par les exactions d’une caste souveraine régnant sur les multitudes asservies aux plus durs travaux, va se substituer une nouvelle idée : celle d’un peuple élu, vivant sous la protection de son Dieu et auquel la justice est réservée.
Et l’emblème de ce Dieu sera précisément le bélier, qui va devenir le symbole de la divinité.

 

L’ère du bélier et donc de Seth...ça va être beaucoup moins drôle. 

 

Page 103

Sur la tombe du pharaon Seti 1er, 1500 ans avant JC, figure un bélier dont la tête est surmontée d’un globe solaire.

 

Seti 1er - voir clé de lecture - l’adorateur du bélier qui est Yahvé, logique puisque c'est le même personnage.

 

Nous sommes au moment de l’exode. C’est en effet pendant l’exode que Moïse reçoit, sur le Sinaï, les instructions de l’éternel défendant aux hébreux de continuer à adorer le veau d’or  (le taureau Apis) et ordonnant de le remplacer par le bélier.

 

Moïse (incarnation de Ialdabaôth) reçoit les instructions de Yahvé (An a l’époque d’Osiris/Seti 1er/ voir clé de lecture) de ne plus faire de culte à Osiris - normal quand vous connaissez l'histoire. Et quand je vous révélerai le décodage de l'Enuma Elish, on passera encore une autre marche de compréhension valable pour TOUTE NOTRE HISTOIRE HUMAINE et NON HUMAINE. 

 

Le nom d’Abram, devenu par la suite Abraham, est lié aux traditions de ce cycle. En effet, Abraham signifie venue du bélier ou fils du bélier. 

 

On se rappelle qu’Abraham, ayant reçu de Dieu pour l’éprouver, l’ordre de sacrifier son fils Isaac, et prêt d’accomplir ce cruel sacrifice, voit apparaître un ange lui montrant un bélier arrêté dans un buisson par les cornes, qu’il sacrifiera à la place de son fils.

 

D’après Ch. Marston (la Bible a dit vrai), Abram naquit en l’an 2160 avant JC, or c’est exactement la date de l’entrée du soleil dans le signe du bélier.

 

Certaines personnes font croire qu'abraham et imothep sont le même personnage et donc Jésus ! Abraham l'archonte dans une prochaine clé de lecture. 

 

Il y a dans la Bible une autre indication fort curieuse que j’ai tiré d’un ouvrage de Monsieur Jeambar, intitulé : Jésus, Dieu de la Pâque, la voici :
L’existence d’un culte du bélier chez les hébreux, écrit-il, semble attestée par une vieille légende de la genèse : Jacob, qui devait plus tard s’appeler Israël, demande à son oncle la main de Rachel (Gen XXIX.) (Le mot Rachel désigne en hébreu la brebis, femelle du bélier), mais celui-ci lui fait épouser par surprise son autre fille Léa (nom de la femelle du taureau en hébreu).
Cependant Jacob haïssait Léa et aimait Rachel qu’il a réussi à prendre pour seconde femme. Que les époux d’un type représentatif d’Israël portent toutes deux des noms d’animaux, on ne peut guère y voir le produit du hasard. Les hébreux adoraient donc deux divinités, peut-être deux anciens totems : le taureau et le bélier… La jalousie de Léa et de Rachel symbolise sans doute la lutte entre les deux cultes : un moment Léa l’emporte, elle donne de nombreux enfants à Jacob, tandis que Rachel demeure stérile, mais celle-ci met au monde un fils et, à partir de ce moment, l’influence de sa sœur décline.

 

Rachel qui deviendra la reine de Saba, aujourd'hui fille d'Adam (Salomon) comme Léa (son prénom a juste 2 lettres en plus) 

Vous retrouverez toutes les correspondances dans la clé 2.0., à ce moment-là, l'impression de la clé de lecture universelle passera au format A0.

 

Page 105

La tradition grecque nous parle du bélier, fils de Poséidon taureau, qu’il continue dans le zodiaque.

 

Poséidon le taureau, représente Osiris, si maintenant vous savez que c’est Osiris (et Nephtys) qui ont donné naissance à Marduk (voir l'Enuma Elish) le bélier représente le mal (au niveau symbolique pour la période) et donc l’époque du zodiaque qui en a résulté. Logique encore une fois 

Le nom de Marduk et de son fils dans la prochaine clé de lecture et vous comprendrez tout.

 

Le bélier pouvant représenter aussi bien Seth, An ou Ialdabaôth, ce sont les entités du mal et donc la double humanité, il convient de pouvoir replacer les personnages au bon endroit à chaque fois. 

 

Page 106

En Crète, après avoir été associé au taureau, Zeus fût représenté avec les cornes de bélier ou avec un bélier près de lui.

 

Ici, Zeus est An, Seth ou Ialdabaôth suivant l'endroit où on lui fait des offrandes, sacrifices compris. 

 

Le nom de RAM se retrouve dans le titre de l’épopée un hindoue, le Ramayana, relatant la conquête de l’Inde par le héros celtique Rama.

 

Ici, Rama c'est aussi Jésus. Comme Vichnou ou Bouddha. 

 

 

Page 109

Orphée et Dyonisos sont tous les 2 des représentations de Jésus et donc le même personnage. 

 

Page 110

Virgile, considéré comme le plus parfait des poètes, naquit environ 70 ans avant l'ère actuelle. On lui a donné des ascendances Celtes. Il appartient à cette lignée d’êtres reliés au grand courant traditionnel qui traverse les siècles comme un fil d’or et c’est lui que, bien plus tard un autre de ses êtres privilégiés, Dante, prendra pour guide dans sa descente aux enfers.

 

Dante dans la clé de lecture et Virgile dans la prochaine clé de lecture (c'est le vrai père de Jésus) 

 

Page 119

L’ère du Verseau et l’avènement de Ganymède (2160 à 4320 après JC)
En grec est dans son étymologie courante, le nom de Ganymède signifie « celui qui prend soin de la boisson » (des dieux), Ganos médomai. Il y a, d’ailleurs, un sens profond à en déduire puisque cette boisson des dieux, ou des initiés, c’est celle, toute symbolique, de Dionysos, dans la tradition grecque ; celle du vase de Corydwen, dans la tradition celtique ; le Graal, dans la tradition chrétienne. Liqueur qui procure à la fois l’ivresse mystique et la connaissance des choses cachées.
Euripide appelle le vin « ganos Dionysou », la liqueur de Dionysos, l’ivresse bachique est un enthousiasme religieux, une communion mystique avec les puissances célestes inspiratrice des délires sacré, des orgies saintes.
Le mot Ganymède signifie donc : c’est lui qui dirige, qui conduit Gani ou Agni. Par suite, Ganymède apparaît comme représentant Agni, la connaissance.

 

Ganymède est l'incarnation de Jésus aujourd'hui, celui par qui arrivera la connaissance, c'est le retour du Roi et de sa Reine donné dans la vidéo.

 

 

Page 143

 

le poulpe

Un symbole de la tradition primitive : le poulpe 

 

Gardez-le en mémoire, très important - voir ci-dessous avec la stèle de Marie de Negri. 

 

dalle de Blanchefort

 

La dalle de Blanchefort
(Pierre tombale horizontale)
version "L'or de Rennes" publié par Gérard de Sède en 1967

 

Le poulpe 

 

 

poulpe
Magnifique poulpe d'une céramiste.

 

Cliquez ici pour voir d'autres images de l'artiste Nathalie Defert

 

Page 183

En fait le monogramme du Christ, ce dont bien peu doute, contient les éléments symboliques nécessaires et suffisants pour pénétrer dans le labyrinthe(1)

 

(1) Mot à rapprocher de labarum, l’un et l’autre évoque en effet le labeur intérieur de l’archi-myste.

 

Signalant seulement, entre autres choses, que par une de ses curieuses manifestations du verbe à travers les mots, les deux lettres grec Khi et Ro (X et P), constituant le crissement qui est la clé des mystères hermétiques aux chrétiens, sont les deux consonnes constitutives du mot PAX. La paix est, en effet, ce qui caractérise la nature du Christ qui seul pourra l’assurer sur la terre.

 

PAX est le seul mot manquant dans le décodage du grand parchemin, nous en avons ici une première approche. 

 

Page 183

Saint Denys, dans une prochaine clé de lecture 

 

Les rapports à Dionysos et au Christ sont tout à fait justes puisque ce sont les mêmes personnages, il donne dans ce livre beaucoup d'indications sur les liens entre le changement de l’eau en vin, puis du vin en sang avec la couleur rouge de la pierre philosophale. 

 

Page 185

En constatant que le drapeau rouge et la résurrection de l’ancien oriflammes de Saint-Denys, en rapport par conséquent avec la traduction dionysiaque et qu’elle fut l’ancien drapeau français, on est en droit de se demander si la France n’aura pas un rôle particulier à jouer dans la résurrection de l’antique Tradition dont le cycle du verseau doit être une manifestation. 
Quoi qu’il en soit, nous voyons une fois encore les forces supérieures qui conduisent le monde à utiliser à leurs fins les moyens les plus inattendus.

 

En lisant ce texte vous comprendrez les liens qui détermineront le rôle de la France lié à Jésus et Marie Madeleine, c’est le pourquoi de la plupart de leurs incarnations en France à partir de l’an 0 

 

Page 186

Pour le suaire de Turin, une enquête tirée d'un livre semble démontrer que ce serait plutôt Jacques de Molay, quoiqu’il en soit comme c’est aussi Jésus, tout le monde a raison ! 

 

Pour Paray-le-Monial, la même chose à été réalisée avec le sacré cœur de Paris, entièrement organisé pour garder enfermé symboliquement le cœur de Jésus. Sachez que ce n’est pas celui-là mais celui d’Osiris que Seth lui a arraché - c’est le même personnage au bout du compte mais c’est à l’image de Marie-Madeleine remplacée par la vierge Marie, sa mère. On ne vous donne jamais la bonne version de l'histoire.

 

Paray-le-Monial

 

Vous avez ici, quelques images de notre visite à Paray-le-Monial, c'est la même croyance que la plupart ont encore avec l'amour du Dieu de la Bible ou de penser qu'un intercesseur comme le pape ou un curé reste nécessaire pour parler à Dieu - Yahvé dans ce cas. Pour celles et ceux qui n'ont aucune croyance, la société de consommation est un autre piège.

 

 

Paray le monial

 

 

Paray le Monial

 

 

Paray le Monial

 

 

Page 202

Si nous reprenons cette lettre, nous constatons facilement qu’elle vise, non un roi de France, comme on l’a cru, mais le démiurge, monarque de notre univers, dont ils annoncent le retour au commencement du septième millénaire, ce qui correspond au début de l’ère du Verseau si nous comptons les 2.000 ans de l’air du taureau, les 2.000 ans du bélier et les 2.000 ans de l'ère du poisson.

 

Ici cela correspond au retour du roi et de sa reine donc de Jésus de Marie-Madeleine à laquelle Nostradamus était très lié puisque ce dernier et Jésus sont une seule et même entité. 

Le démiurge a toujours été là, mais sous sa forme démoniaque que ce soit sous les traits de Yahvé ou Ialdabaôth et cela depuis le début des temps. 

 

Page 215

Si la religion est actuellement attaquée, c’est parce qu’il n’est plus possible de la rendre acceptable aux hommes plus instruits, plus avertis, sans de profondes modifications de ses dogmes et sans l’appuyer sur l’interprétation ésotérique de ces symboles. Elle a perdu le sens des mystères qu’elle renferme.

 

Faux, on a remplacé l’église par le matérialisme, toujours à l’image de l’être suprême qui était destiné à remplacer Yahvé lors de la révolution française, l’église Romaine et donc le christianisme a trahit Jésus et la lignée mérovingienne, elle s’est donc condamnée toute seule à être recyclée, aucune chance que celle-ci puisse figurer à une quelconque place dans un enseignement quel qu’il soit. 

Pour la bible et l’évangile de St Jean, reportez-vous ici

 

 

Page 234

Vous trouverez ici un dessin de l'étendard du Christ Roi, le labarum de Constentin. 

 

PAX

 

 

Page 241

Le rapport au 666 avec le tetracktys de Pythagore, logique encore une fois puisque Pythagore, Jésus et le serpent Ouroboros et donc Osiris sont les 3 incarnations différentes de la même entité. 

 

Tetracktys

 

 

 

 

Publié le: jeudi 15 août 2019 (476 lectures)
Copyrights © par Conscience & Inconscient

Format imprimable  Envoyer cet article à un(e) ami(e)

[ Retour ]