Djem ou Zizim

incarnation d'Osiris/Jésus

 

Le sens de l'histoire

Nous concevons généralement que l’humanité est sur un chemin menant à quelque chose, et que l’Histoire que nous vivons a donc un sens. 

Pour comprendre les acteurs, et surtout qui joue contre qui, il nous faut identifier les différents acteurs à cette époque des croisades. Il y a différents Ordres en terre Sainte comme les Templiers, les Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean ou de Saint-Lazare et surtout leurs membres, les grands maîtres qui en sont à la tête.

À cette période de l'histoire, Djem est un prince turc et c'est l'incarnation de Jésus, beaucoup plus tard, il deviendra Jacques de Moley dans le rôle du dernier templier et sera brûlé à Paris sur l'île aux Juifs.

Le jeu est toujours plus subtil qu'il n'y paraît. Tout a une raison, vous allez vous en rendre compte. Nous allons remettre sur la table, de nouvelles données sur ce que servaient réellement les ordres des Hospitaliers, comme les ordres de Saint Lazare ou encore les Templiers. Il suffit de prendre la clé de lecture, de lire le nom du maître de l'Ordre à cette époque pour que cela change profondément le point de vue que l'on avait et lui donner enfin un sens. 

Pour les Templiers, j'ai déjà développé la période de la perte de la Terre Sainte ici, merci de vous y reporter au cas où. En suivant la trame de l'histoire, vous aurez à la fin la réponse à la question qui est : Pourquoi Clément V (Anu dans l'Enuma Elish) voulait fusionner les 2 ordres, les Templiers et les Hospitaliers ? en sachant que c'était à l'avantage des Hospitaliers exclusivement. 

 

Tous les acteurs qui n'ont pas été trouvés ici le seront au fur et à mesure du temps. le petit Emanuel est déjà présent à cette époque mais comme je suis un peu sacripant, je vous laisse chercher. Il est partie prenante dans la mort de Djem et donc de Jésus, nous le détaillerons un peu plus tard, laissons le scénario se poursuivre.

 

 

Djem ou Zizim (Jésus)

 

Une incarnation de Jésus très importante encore une fois, puisque c’est juste après la triple donation du royaume de France. On se rapproche des derniers wagons à rattacher à la locomotive.

 

Jésus est Djem ou Zizim, un sultan ottoman, prince et sultan de son état.

Djem est né le 22 décembre 1459 et mort à Capou en Italie le 24 février 1495 à 35 ans, empoisonnné. 


L'histoire de Djem la plus complète est sur princedjem.com (couverture du livre "Djem, un prince dans la tourmente").
 

A la mort du sultan, Djem et son frère Bajazet s’affrontent pour la succession au trône. Se plaçant sous la protection des moines de l’Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem alors Chevaliers de Rhodes, Djem sera amené à sillonner la France et l’Italie et se trouvera être l’enjeu de singulières intrigues politiques.
Traversant un monde occidental en pleine mutation, il rencontrera ces grands personnages qui marqueront leur temps : le roi de France Charles VIII, les papes Innocent VIII et Alexandre VI Borgia, mais d’autres aussi tel Jean Burchard, maître des cérémonies à la cour pontificale, soutien indéfectible de l’Église de Rome.

 

Une autre page dédiée à Zizim qui vaut le coup d'œil

 

Djem

 


 

Les acteurs 

 

Son frère qui a usurpé le trône est le Sultan Bajazet (Bayazîd), c'est Seth/Enlil. 

 

Sultan Bajazet

 

 

Clé de Lecture pour l'incarnation de Djem/Zizim

cliquez ici pour voir l'image en plus grand, on rajoute pas mal d'acteurs... cette image sera complétée au fur et à mesure du temps et des acteurs retrouvés. 

 

Djem

 

 

 

L'Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem

 


Arrivée de Djem à Rhodes.  

Arrivée de Djem à Rhode

 

 

 

Zizim

ou l’épopée tragique et dérisoire d’un prince ottoman

 

Zizim


 

Livre Zizim

Page 95

Mon dieu ! Pierre je suis, et d’Aubusson, et sur cette pierre est bâtie Ton église. Je suis mon nom : miracle de la coïncidence !

 

Décodage : Pour faire les liens au personnage et pouvoir le retrouver dans l'histoire, celui là est tout à fait parlant; Pierre d'Aubusson est à l'époque de Jésus l'apôtre Pierre. 

Dans la vie de Djem, Pierre d’Aubusson est le 40e grand maître des Hospitaliers de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem et c’est lui qui l’a vendu pour 40.000 Akçe d’or. (Akçe : unité monétaire ottomane).

Pierre d'Aubusson est admis dans l'ordre des Hospitaliers de Jérusalem au grand prieuré de Bourganeuf en 1444. 

On a ici une belle suite de 4 (40 et 40.000 ou encore 1444).

Vous noterez que pour l’intervention de Macron, nous avons la date du 13 Avril 2020 a 20h02, soit la suite de 4x4... 

Si le chiffre de Jésus est le 666 et le 777, celui de Pierre est le 444 - ce 444 se passera à d’autres personnages, il reste à suivre sa trace.

 

Qu'on me transporte, monolithe, sur le parvis, à l'ombre de saint Sebastien, si languide le pauvre, même en bronze. Mes frères feront l'économie d'une statue.  

 

Décodage : Saint Sebastien à chercher...

 

 

Zizim partira de Saint Jean d’Acre pour la France sur un bateau, le Saint-Gabriel-Archange...

c’est Blanchefort qui dirige l’escorte.

Ermengard est le commandant du navire.

 

C'est Gabriel qui annonça à Zacharie la venue de Jean le Baptiste, les personnages Zacharie et Gabriel (Jovanovic) seront remisés dans la clé de lecture. 

 

Passage par l’île de Cos

page 126

Sur le bateau, Guy de Blanchefort parle à Zizim

C’est la main de Saint-Jean, on me l’a confié ; j’en ai la charge et doit la convoyer à Bourganeuf où l'attend sa chapelle. Je ne suis pas en voyage, j’accomplis une longue procession.
Il la secoue dans un bruit de tirelire.
Elle est bien pleine, tous les os sont là, je crois, il n’en manque pas. Ils sont bien sec.
Ce serait aussi peu étonnant qu’un miracle, or tous les jours il s'en produit avec les ossements de Catherine d’Alexandrie : les moines du Sinaï les broient et la princesse martyre donne son huile, une huile sanctifiée, oint signifie le nom du Christ.

 

Décodage : Catherine d’Alexandrie est Marie- Madeleine, voir clé de lecture

 

Catherine d’Alexandrie

Sainte Catherine

 

On croit qu'elle s'appelait « Dorothée », et que le prénom Catherine (du mot syriaque "céthar", couronne) lui fut donné parce qu'elle remporta, dit saint Jérôme, la triple couronne de la virginité, de la science, et du martyr.
Selon certains chercheurs modernes, la légende de Catherine est probablement basée sur la vie et l'assassinat de la philosophe grecque Hypatie, en inversant les rôles des chrétiens et des païens.

 

Décodage : Catherine d’Alexandrie est Hypatie...tellement logique avec la clé de lecture, pour la couronne, comme c'est aussi Marie-Madeleine, normal puisqu'elle est reine aujourd'hui. 

 

Page 127

Guy de Blanchefort a Zizim :

Et la main de Saint-Jean c’est un cadeau de ton frère, une prime à ta rançon, maudit Turc !


Décodage : Saint Jean-Baptiste est Shamash à l'époque de l'Énuma Elish ou Saint Michel, chef de la milice des archontes. Anu étant le "big chief". 

 

Main de Saint-Jean Baptiste

Main de Saint Jean

 

 

 

Hélène, la mère de Constantin découvrit la Vraix Croix 

 

Décodage : Personnage possible à l'époque de Jésus, Anna sa grand-mère (une archonte), vous pouvez la retrouver aujourd'hui dans l'église d'Apt. Je la validerai dans la clé de lecture si c'est bien elle.  

 

Page 130

A Ferrand, roi des Pouilles 

 

Frédéric Ier de Naples (nommé Ferrand) : Attaqué, en 1501, par Louis XII et ses alliés, le Pape Alexandre VI et son fils César Borgia, trahi par Ferdinand II le Catholique qui feignait d'être son allié, Federico choisit de traiter avec le Roi de France, et échange avec celui-ci ses droits sur le Royaume de Naples contre les revenus du Comté du Maine. (personnage à chercher ?)

 

 

Page 133

Firenk Suleiman (?)

 

Page 136

Proserpine (?) Chanoine de Rumilly

 

Page 155

François de Paule (27 mars 1416 - 2 avril 1507) (?)

 

 

Page 162

Il a finalement acquiescé à la demande de Zizim de l’accompagner pour enseignement des méthodes de l’Occident dans sa lutte contre le fléau.
Dans les rues vides, les hommes redoutent l’air qu’ils respirent. Ceux que leur conscience oblige à sortir sont rares.

 

Décodage : ça doit vous rappeler un épisode actuel...

 

Page 164

Jean le Noir : Jean Le Noir est un enlumineur français, actif entre 1331 et 1380, disciple de Jean Pucelle (mort v. 1334).
Il est actif à Paris, puis il vit à Bourges aux environs de 1375. Sa fille Bourgot est également une miniaturiste de talent.
Jean le Noir parle de Saint Roch : Saint Roch ou Roch de Montpellier, né vers 1350 à Montpellier (France) et mort vers 1378 à Voghera (Italie), est un saint catholique. Fêté le 16 août, il est le patron des professions médicales, des animaux maltraités ou injustement accusés et surtout le guérisseur des pestiférés.

 

Décodage : Jean le Noir menace Zizim, c'est donc un archonte, personnage à rechercher...

 

Page 165

De la Forêt

 

Page 170

Ancelme, c'est Adam, Noé ou Salomon, voir clé de lecture

...page 171... soyez d’abord mécanicien, chercher les emboîtement de vos pratiques quotidiennes et mettez le feu. La transmutation, seigneur, change la densité.

 

Page 174

La rencontre avec Charle 1er, pour trouver son identité, plusieurs indices : 

 

1er indice

Une tendresse immédiate les porte l'un vers l'autre, traduite par une gêne où transparaît le désir de s'éteindre

 

2ème indice

Zizim le prie d'attendre un peu. Il veut lui faire un cadeau, trouve dans ses coffres une masse cloutée d'or achetée à Damas à son retour d'Egypte et la lui tend. 
- Prenez-la, lui dit-il. Je n'ai pas beaucoup à offrir. Ce cadeau est indigne de vous, qu'il compensse sa pauvre valeur par sa lointaine origine. 

 

3ème indice

Elle vous sera plus utile que mon âme que je vous donne aussi

 

4ème indice page 175

Lui c'est Hercule, cet autre c'est Ajax. 

 

5ème indice page 182

Avez vous bien compris que demain soir à dix heures la porte du jardin de la commanderie sera ouverte et que par là vous pourrez vous enfuir ? 

 

 

Décodage pour trouver qui est Charle :
1er indice - quand vous rencontrez quelqu'un pour la première fois, cette tendresse est l'indication de quelqu'un de très proche dans une précédente incarnation, il faut retrouver laquelle

 

2ème indice - la massue, elle appartient à Hercule dans la mythologie, ce qui permet de comprendre que cette tendresse est liée à une incarnation la plus lointaine puisque c'est un mythe. 

 

Hercule

 

3ème indice - Si on se rapproche de l'Enuma Elish, Ea donne son nom à Marduk, le nom vous représente, Ea lui a tout donné 

 

4ème indice - le nom d'Hercule ou Ajax pour la guerre de Troie.

5ème indice - Le chiffre de Marduk dans l'Enuma Elish est 50, soit le 10 sur une montre, et donc le rendez vous de dix heure est encore un autre indice. rapellez-vous que tout est indiqué pour retrouver les acteurs, il faut juste savoir ou regarder. 

 

le chiffre de Marduk

 

 

Avec la masse cloutée d’or, le Duc Charles est donc Hercule ou Marduk/Ialdabaôth, son oncle est louis XI 

 

 

Page 176

Jean de Nicosie (apôtre Nicodème ?)

 

 

Page 180

Duc de Ferrare (?)

Hercule d’Este (?)

 

Page 180

De toute façon, la reconquête du pouvoir sera plus facile à partir de Buda que de Chambéry.

 

Décodage : Buda forme avec Pest, la ville de Budapest en Hongrie. Intéressant...si vous savez que Soliman le Magnifique est mort en Hongrie.  

 

Page 189

Uüsseyn Bey, Cadi de Démotika (?)

 

Page 194

Barrachin Alemand, neveu de Charles et commandeur d’Avignon (?)

 

Page 196

Tentative d’assassins par Ismaël, ....oubliettes plus profondes que le lac Averne où Virgile situait l’entrée des Enfers

 

Décodage : l'entrée des Enfers gardé par Namtar (il habite Nouméa aujourd'hui)

 

Page 197

Seigneur de la bâtie avec 12 ancêtres.

 

Page 198

Mont Thabor... existe en France et en Israël

 

Philippine-Hélène Béranger de Sassenage, Née vers 1480, morte le 6 août 1533.

 

Décodage : C'est Claudia procula à l'époque de Jésus, voir clé de lecture

 

 

Page 207

... le roi de Castille est le roi de Hongrie, prince très éclatant, demande à conclure par notre intermédiaire un pacte avec la Porte pour protéger leurs possessions. Il cherche même à se faire livrer le roi Zizim dont la garde tiendrait au calme le tyran.

 

Décodage : La Porte... toujours question d'une porte qui est un passage initiatique ici, encore plus pour Djem qui était sensé retrouver son trône, sa couronne et donc son royaume après l'avoir récupéré symboliquement en 1429 avec la triple donation par Jeanne d'Arc. Vous pouvez donc comprendre que tout le monde se soit mis en travers de son chemin et qu'il sera empoisonné au final. 

 

Sublime porte

 

 

 

Page 210

Saint Antoine (un livre à lire...Saint Antoine d'Henri Quefflec)

 

Page 215

Anselme raconte :

Pour fuir j’avais la recette… Mais j’étais dans l’impossibilité de trouver les éléments nécessaires à sa fabrication. Porphirius et Jamblique, Pierre d’Albano et son maître Agrippa l’avait écrit et vérifié : un anneau peut vous rendre invisible. Il faut pour cela s’emparer des poils de la tête d’une hyène furieuse. On en fait deux petites tresses avec lequel on fabrique l’anneau, un mercredi de printemps, sous les auspices de Mercure. On le laisse durant neuf jours dans le lit de la huppe.

 

Page 216

Je lui racontait l’histoire de l’anneau de Gygès qui lui permis d’accéder au trône de Lydie. Je lui ai dit que j’allais faire de même pour moi la passant au doigt : disparaître à ses yeux… Le temps qu’il comprenne, j’étais sur le quai. Je courais, je courais, je courais. Je rencontrai quelques patrouilles et à chaque fois je leur plantait dans l’œil la puissance de ma bague. Elle s’arrêtaient, pétrifiées comme devant méduse, et je filais, je filais...
  •  
Et la bague ? Demanda Zizim, croyant et incrédule…
- Je l’ai jetée en mer, selon un vœu que j'avais fait. La main n’aime pas le quotidien et son pouvoir exceptionnel ne doit servir qu’à des situations d’exception.
Vous ne l’avez donc plus ?
- Non. Peut-être est-elle dans le ventre d’un poisson comme cette autre bague célèbre mais on ne la retrouvera jamais puisque ce poisson est devenu invisible.
Zizim fixe ses pieds devant la flamme pour faire taire son imagination tapageuse. Le pilier de l’homme et l’expression de sa raison, sa racine terrestre qui nourrit l’argile du corps dont Dieu le fabriqua.
Salomon aussi jeta sa bague à l’océan, dit Zizim. Tant qu'il eut cette pierre au doigt, la face de la terre fut sous sa puissance. Mais cette pierre n’était-elle pas le vrai joyau de la qualité de son cœur ? Le diamant n’est qu’un simple caillou et le royaume d’ici-bas une ébauche de celui qui viendra ensuite. ce qu’il nous faut poursuivre, Anselme, c’est le bon joailler.

 

Décodage : Anselme donne lui-même les éléments pour trouver le personnage qu'il incarne, c'est très instructif et riche en symbole! 

Vous aurez trouvé par vous-même la bague de Salomon, et celle que ramena un poisson à Mathilde de Toscane (Marie), mère adoptive de Godefroy de Bouillon (Jésus). 
 

 

Page 224

Zizim apprends qu’au mois de mars de cette année René, duc de Lorraine, a tenté de l’enlever.

 

Décodage : René II de Lorraine est le fils de Yolande d’Anjou, mariée à René d’Anjou (vrai père de Jésus). Sauf qu'ici, le fils n'est pas toujours dans la continuité de l'esprit du père. 

 

Page 242

Kilâmârin

 

Page 243

Le cardinal Jean La Balue, évêque d’Albano et Nicolas Cibo, évêque de Cosenza lui avaient prodigué grands compliments et riches embrassades. ces préliminaires avaient eu lieu à la douzième borne.

 

Décodage : voir avec la 12eme heure - à midi ou à minuit (?) 

 

Page 253

Moi, le Paradis dit Zizim, j’aimerais qu’il me soit un chiffre, comme symbole de l’indéfinissable.

 

Page 259

Giovanni Borgia, 15 ans peut-être parle à Zizim :

On me dit en effet son neveu. Le pape devrait être comme Melchisédech, roi de Salem....

 

Décodage : Je trouve le pape, je trouve Melchisédech ou inversement, un archonte. 

 

Page 262

Charles VIII (trouvé, c'est un archonte très connu aujourd'hui, je ne l'ai pas posé dans la clé de lecture, ça viendra avec d'autres personnages)


saint Jacques - Jacques le majeur page 265 

 

Page 265

Le roi parle :

J’irai en Palestine, c’est chez moi. Un dominicain me l’a dit : les Francs sont une tribu perdues d’Israël.

 

Page 266

Le Pape est une canaille Borgiaque ...

 

 

Anneau de Gyges : à détailler avec Socrate

Décodage : On retrouvera différentes aventures liées à une bague comme Mathilde de Toscane ou la trilogie du seigneur des anneaux.

 

 

 

 

 

Djem

 

 

Djem, un prince dans la tourmente

De Maurice Caron

 

Page 28

À la prise de la ville Sainte, 70.000 personnes sont massacrées, hommes, femmes et enfants...
Arouj parle à Djem :
Oui seigneur, il faut te reposer. Juste le temps, si tu le permets, de te dire qu’à Jérusalem tous les chrétiens n’étaient pas aveuglés par la haine. Cela t’aidera peut-être à t’endormir, maître, si toutefois tu en as besoin : Albert Dex a écrit en 1100 :
«… Tandit que le peuple chrétien ravagait les sarrasins, s'abstenant de tout massacre, Godefroy, enveloppé d’un vêtement de laine, sortie pied nu hors des murailles… Alla se présenter devant le sépulcre du Christ… Versant des larmes et prononçant des prières, chantant des louanges à Dieu et lui rendre grâce… »

Et durant le siège d´Arsouf, les cheiks arabes, venant déposer à ses pieds des offrandes…« Trouvèrent celui-ci assis à même le sol dans sa tente, non pas entourée de soieries, mais accroupie sur de la paille. Les cheiks exprimèrent leur émerveillement d’une telle modestie. Alors, le plus grand des princes francs leur répondit : l’homme doit se souvenir qu’il n’est que poussière et qu’il retournera en poussière ».

 

Décodage : Vous avez ici la différence entre le rôle de Godefroy de Bouillon, incarnation de Jésus qui n'a pas participé aux massacres, et ceux joués par la double humanité dans les guerres. Les assassins, les tueurs sanguinaires, les violeurs, les traitres et les lâches sont tous des portails organiques. Eux seules sont responsables directement des massacres et des génocides perpétrés depuis des millénaires, et rien n'a changé aujourd'hui. Ce sont les mêmes qui préconisent ou vous administrent les vaccins, le pucage ou les matraques. Ce qui change est la façon dont cela est distribué uniquement, le résultat au final est le même.  

 

Page 32

Don Alvarez de Zuniga, grand prieur de Castille et commandeur des 3 galères qui emmène Djem à Rhodes

 

 

Page 36

Création de l’ordre de l’hôpital - en 1113

Gérard (?) sympa

Raymond du Puy ?

 

Page 44

Arrivé à Rhodes

Se dresse l’opposant au palais magistral élevé à l’emplacement même ou Horace comme Jules César on pu admirer le temple dédié à Hélios, dieu du soleil

 

Page 45

L’entrée dans la cité se fait par la porte Sainte-Catherine

 

Décodage : Sainte-Catherine est Marie-Madeleine, la femme de Jésus.

 

Page 74

Yacoub, fils d’Aschtin, le grand chambellan de Djem

 

Page 75

Yacoub, lors de la bataille, avec le plus gros des forces de Djem, se dirige vers l’ennemi fait volte-face et se range au côté des forces de Bazajet, pour affronter celui qui, quelques minutes auparavant, était encore son seigneur et maître.

 

Page 76

La récompense du traître Yacoub
Bien plus tard, nous apprendrons qu’un messager de Bajazt avait livré une dépêche secrète au fils du grand chambellan de Djem. Le sultan offrait aux traîtres, outre le titre de gouverneur de l’Anatolie, un traitement de 100 000 aspres aux deux conditions suivantes : qu’il fasse en sorte que Djem et ses armées ne retournent pas au Carmanie, là où Bajazet aurait eu du mal à mettre son frère en déroute, et qu’il persuade le prince de combattre dans la plaine de Yenischer.

 

Décodage : Yacoub trouvé, je le mettrai plus tard avec d'autres personnages dans la clé de lecture. 

 

 

Page 79

Sisygambris, mère de Darius qui devient la mère adoptive d’Alexandre le Grand.

 

(à chercher ?)

 

Page 103

...Le jeune duc Charles s’occupait avec activité de briser ses fers et de lui donner les moyens de parvenir en Hongrie, quand Charles Alleman, qui s’aperçut de ces trames secrètes, enleva subitement son prisonnier et le fit embarquer sur l’Isère, le 27 juin.
Caoursin, Rhodes, 1486

 

Décodage : Charles Alleman, prieur de Provence, responsable de l’escorte de Djem, son château est celui de Rochechinard = aujourd'hui Rodolphe Weinmann. Quand Jésus s'incarne dans le personnage de Samuel de Champlain, Charles Alleman deviendra Charles Lalemant, un Jésuite qui l'accompagnera 2 mois avant sa mort et qui le "conseillera" dans son testament . Pour vous remettre dans l'histoire, C'est Charles Lalemant qui a aidé Champlain à rédiger un testament totalement contraire à ce qu'il avait écrit auparavant...

 

Samuel Champlain de Maurice K. Séguin  Page 323
D’après le contrat de donation mutuel entre Champlain et sa femme signé le 13 février 1632, l’héritage de Champlain doit revenir à celle-ci.
Assez curieux pour les clauses et par le style, le dernier testament formulé au couvent des jésuites en présence d’une dizaine de témoins fournira matière à plusieurs contestations. Il n’est pas écrit de la main de Champlain et la signature et celle d’un vieillard paralysé à qui on tient la main. Dans une première clause, Champlain institut la chapelle de Notre-Dame de la recouvrance comme sa légataire universelle ; cela lui a certainement été suggéré par le père Charles Lalemant et les autres jésuites de Notre-Dame des anges.
Suivant ses dernières volontés, Champlain lègue tous ces biens en Nouvelle-France à la mission des jésuites à Québec.

 

Pour aller encore plus loin, l'ordre de Malte a aussi tenté de récupérer la Nouvelle France. Si vous savez que l'Ordre de Malte et l'ordre des Hospitaliers sont la même identité, cela doit vous donner une piste. Si en plus je vous dit qu'Helène Boullé, la femme de Champlain dans une incarnation précédente était Jeanne d'Arc, le scénario va s'éclaircir un tout petit peu plus. Je vous l'ai dit, les archontes jouent sur tous les plans, ils peuvent endosser tous les rôles, mais la traîtrise sera toujours au rendez-vous. Tout est lié symboliquement au retour de Jésus et de Marie-Madeleine aujourd'hui et ils auront tenté de récupérer par tous les moyens ses prérogatives, symboliquement lié au "Royaume de France" qui était celui de la Nouvelle France à Quebec puisque Samuel de Champlain en est l'unique fondateur et que pour cette tâche, il n'a jamais été aidé par la France... sauf par Henri IV (Joseph à l'époque de Jésus) mais tué par Ravaillac (à la solde des Jésuites) et par Henri II duc de Montmorency (1595-1632) qui sera entrainé dans la révolte de Jean Baptiste Gaston d'Orléans, le frère du Roi Loui XIII, contre la royauté et qui sera condamné à mort et décapité l'année même où la France reprend possession de Québec. Je pense qu'ici, je n'ai pas à vous donner l'identité d'Henri II, vous aurez trouvé par vous même !

Pour les Jésuites, vous avez suffisamment de données sur le site pour comprendre que ce sont tous des archontes, pour leur meilleur élève aujourd'hui c'est le petit Emanuel, on ne s'étonnera donc aucunement de sa façon de gouverner ni de ses objectifs.

 

 

Page 104

Saint-Roch et Saint-Sébastien (à chercher) réputés saints Antipesteux

 

Page 110

Le duc de Savoie a 14 ans quand il rencontre Djem, naît alors entre eux une amitié profonde.  Il deviendra le roi Charles VIII. Il a une sœur, Anne de Beaujeu (ex du Ialdabaôth d'aujourd'hui)

 

Page 128

Innocent VIII - Archonte comme tous les papes et les cardinaux. Le Vatican étant le plus gros panier de crabes. Pour faire un parallèle, c'est comme l'OMS, ça a tout d'un organisme propre sur lui et ça fait tout le contraire de ce qu'il a comme image. 

 

Djem, frère cadet du sultan Bajazet II, avait dû fuir Constantinople pour échapper à son frère. Après diverses pérégrinations, à Rhodes, à Nice, à Bourganeuf, il est confié au pape à Rome. Le sultan, désireux de tenir éloigné un rival pour son trône, offre au pape la somme de 120 000 ducats pour le retenir prisonnier dans ses États. Par cupidité, Innocent VIII accepte aussitôt la proposition. “C'est ainsi qu'on vit le chef de la chrétienté protéger le trône du chef de l'islam en hébergeant au Vatican le fils du conquérant de Constantinople”.
Paradoxalement Innocent VIII tente, à l'instar de ses prédécesseurs, de lancer une croisade contre les Turcs. Mais ce pragmatique est peu convaincu du succès de celle-ci. Il finit par nouer des relations diplomatiques lucratives avec le sultan Bayezid II, qui, en gage d'amitié, lui remet la Sainte Lance, censée avoir transpercé Jésus-Christ. Pour les chrétiens d'Orient, abandonnés aux Turcs, tout espoir d'un quelconque soutien par l'Église de Rome est désormais enterré.
Il reconnaît Henri VII comme monarque légitime au sortir de la guerre des Deux-Roses.

 

Décodage : Nous retrouverons les acteurs comme le centurion romain avec la sainte Lance, il deviendra Auguste Rodin, un archonte. 

 

Page 137

Tour Zizim construite par Jean de Lastic

 

Page 157

Tel était le prix infâme, non du sang, mais de la vie et de la liberté d’un hôte qui était venu se confier librement et sous un sauf-conduit sacré à la bonne foi et à l’honneur d’un ordre de chevalerie chrétienne ! La déloyauté de ce trafic déshonorait à la foi dans Pierre d’Aubusson, la religion et l’héroïsme.
A. de Lamartine

 

Décodage : double humanité oblige... la seule règle valable pour un PO est la traîtrise, la clé de lecture vous permet de comprendre pourquoi ces personnes ont agi de la sorte.

 

Page 164

Jean Burchard (Djem se lie d’amitié) apôtres Jean ?

 

Page 165

Pape Sixte IV - (21 juillet 1414 - 12 août 1484)

Un pape comme il en existera tout le long de l’histoire du Vatican. Une raclure perverse...

 

Page 170

D’Aubusson a escroqué des années durant, la mère et la femme de Djem en leur promettant sa liberté contre le versement d’énormes sommes d’argent servant à construire un navire pour le rapatriement et payer un tribut au roi de France.

 

Page 172

D’Aubusson a retenu le fils de Djem, Mourad, et lui a enseigné les langues comme le latin, l’italien et le Français, et l’a même converti à la discipline rigoureuse des moines chevaliers comme le maniement des armes et la médecine, en lui déclarant qu’il porterait le nom du plus grand des disciples du Christ : Pierre.

 

Décodage : ...que dire de plus pour la symbolique... il lui fait porter le nom de l’apôtre devenu celui qui a vendu son père, lui-même. Plus fourbe que ça ! 

 

Page 178

Djem apprend la mort du Duc de Savoie et est consterné 

 

Décodage : 

 

Page 188

Rodrigo Borgia, le pape Alexandre VI a une liaison avec Giurlia Farnese, une fille de 15 ans, alors fiancée à un membre de la famille Orsini. Le mariage est prononcé en mai 1489, elle restera la maîtresse du Pape.

 

Page 190

Pape Innocent VIII ( a chercher ?)

 

Page 191

Rencontre de Djem avec Jean Pic de la Mirandole (24 février 1463 - 17 nov. 1494)

 

Jean Pic de la Mirandole = Antoine de Padoue (1195 - 13 juin 1231) à vérifier. 

 

Page 204 Haut de page

La Sublime Porte

 

Page 205

Savoranole, moine dominicain fanatique.

 

 

Page 206

Un aventurier du nom de Baldassare Costa (Balthazar), anciens pirates, profite du grand schisme d’Occident pour se faire homme d’Église. Korsa afin d’ être promu est reconnu dans ses nouvelles fonctions, comme ça cherche un financier et perso de la riche famille que l’investissement sera fructueux. Les Médicis table sur le personnage est lui prête de l’argent, la ville est alors dominée par le clan des Visconti. Il prend la cité en 1403 à la tête de sa puissante armée, prend le pouvoir et son gouvernement de Bologne.

 

Cossa invite à dîner le pape Alexandre V et l’empoisonne. Cossa coiffe la tiare et adopte le nom de Jean XXIII. La banque du pape fut celle des Médicis. La famille des Médicis deviendra la référence de la ville, l’élite, l’autorité.

 

La célèbre donc, créée en 1397, devient vite l’une des plus puissants d’Europe et Cosmes l’Ancien, on prêtant de l’argent au roi est au pape au gré de leurs besoins et de leurs guerres, devient l’homme le plus riche d’Europe. Par exemple, privilège unique dans l’histoire, un jour de 1465 et alors que cette famille est d’origine roturière, Pierre le Goutteux, le fils de Cosmes, reçoit ce document du roi Louis XI en remerciement des services rendus :

 

« Nous, Louis, par la grâce de Dieu roi de France, accordons par le présent acte à Pierre de Médicis et à ses héritiers et à ses successeurs nés et à naître de légitime mariage qu’il puisse, à présent, dans l’avenir et pour toujours, à voir et porter sur leur blason trois fleurs de lys ».

 

Page 209

Savonarole, prieur au couvent Saint Marc (apôtre Marc)

 

Page 212

Pic de la Mirandole s’éteint dans les bras de son ami Savonarole (?)

 

Page 212

Alphonse, duc de Calabre - prince fourbe, vil, orgueilleux et cruel...archonte. 

 

Page 222

Alexandre Farnèse deviendra pape sous le nom de Paul III, un archonte

 

Page 223

Charles VIII devient symboliquement le condottiere de la ville sainte avec un prisonnier de qualité Alexandre VI

 

Page 237

Le pape prend alors le roi par la main, le complimente en quelques mots et dans une allocution, l’appelle « fils aîné de l’église ».
La cérémonie d’obédience ici décrite exprime la reconnaissance du roi, par le pape, de chef de tous les chrétiens, et la titulature donnée par Alexandre pour la première fois à un roi de France, de « fils aîné de l’église », manifeste que le pontif donne à Charles le titre de « premier des princes chrétiens. »
Cette préséance accorde à Charles la prérogative de conduire la croisade, aux dépens de l’empereur. Didier le Fur, Charles VIII, page 334.
Notons également que la France, depuis bien longtemps, depuis le baptême de Clovis semble-t-il, avait eu le privilège d’être qualifiée de « fille aînée de l’église ».


Décodage : Tout est symbole, nous le remettrons à jour dans quelques temps par rapport à l'église, celle qui a trahit Jésus.

 

page 256

Mort de Djem après de violentes douleurs qui ont duré plusieurs jours, dû à un empoisonnement.

 

Par ailleurs, les Italiens comme les Français à leur présent en Italie, atteste à l’unanimité que Djem a été victime d’un « empoisonnement lent » administré par, ou à l’initiative du pape ou de son fils, César.

 

 

Décodage : La fusion des 2 ordres plus tard ... pourquoi ?

Le pape convoqua Jacques de Molay parce qu’il voulait fusionner les 2 ordres.

Si le pape (Anu) tente de fusionner, c’est pour récupérer les prérogatives de Jacques de Molay (Jésus) sous les ordres des hospitaliers (Pierre d'Aubusson à l'époque de Djem).

 

Il y a donc des personnages chez les Hospitaliers qui travaillent pour l’ombre. Nous avons Pierre d’Aubusson quand Jésus est Djem, il restera à trouver qui est Guillaume de Villaret par exemple, grand maître des hospitaliers à cette époque.

 

 

https://www.canalacademie.com/ida4328-Le-prince-Zizim-et-la-douce-Philippine.html

http://www.bibliotheque-dauphinoise.com/Zizimi.html

 

C.--PHILIPPINE DE SASSENAGE, surnommée Hélène, à cause de sa merveilleuse beauté, était la reine d'un essaim d'autres beautés au nombre desquelles figuraient ses trois jeunes soeurs: Françoise, qui épousa Jean Robe, seigneur de Miribel, Huguette et Isabeau. «Elle avait un visage à demi ovale une petite bouche, des yeux bien fendus, noirs et remplis d'esprit, une physionomie heureuse et un caractère surprenant.» Elle n'avait alors que seize ans et sortait du monastère de Saint-Just où elle avait été élevée. À son retour au château de la Bâtie en Royans qu'habitait sa famille, elle eut une foule d'adorateurs parmi lesquels Saint-Quentin, le baron de Bressieu, Philibert de Clermont, le jeune d'Hostun, le seigneur de Claveyson, celui de Murinais et plusieurs autres. Le prince Zizim, qui était alors interné au château de Rochechinard, vint bientôt augmenter ce nombre et mettre aux pieds de la belle Philippine sa fierté ottomane.

 

Comme le lui avait prédit la fée Mélusine, Philippine eut trois maris. D'abord le baron de Bressieu qu'elle épousa dans le mois de septembre 1484, qui mourut peu après sans postérité. Son second mari fut Puisieux, qui en eut deux filles, et après lui Jacques de Montbel, sieur d'Entremont, qui n'en eut pas d'enfant. En somme, cette merveille de beauté fit plus de malheureux qu'elle ne fit d'heureux, tout en restant vertueuse.

 

 

Zizimi apparaît aussi dans la pièce de Victor Hugo, Lucrèce Borgia, 1833: Acte 1, partie 2, scène 2 : "Rappelle-toi la manière dont Alexandre VI a fait disparaître du monde le sultan Zizimi, le frère de Bajazet." Et "Quant au frère de Bajazet, son histoire est curieuse, et n'est pas des moins sinistres. Le pape lui persuada que Charles de France l'avait empoisonné le jour où ils firent collation ensemble ; Zizimi crut tout, et reçut des belles mains de Lucrèce Borgia un soi-disant contre-poison qui, en deux heures, délivra de lui son frère Bajazet." Et plus loin à la scène 4 : "Le saint-père avait promis à Charles VIII de France la vie de Zizimi, sa sainteté n'en a pas moins fait mourir Zizimi.". Il apparaît aussi sous le nom de Zim-Zizimi dans la Légendes des Siècles de Victor Hugo.

 

Décodage : Si Lucrèce Borgia apparait dans une pièce de Victor Hugo, c'est qu'elle est une personnalité importante dans le jeu, vous allez voir encore ici, en la replaçant dans l'histoire à la bonne place, la clé de lecture n'a besoin d'aucune interprétation puisque son rôle aujourd'hui à la même signature. 

 

 

 

Publié le: dimanche 03 mai 2020 (769 lectures)
Copyrights © par Conscience et Inconscience

Format imprimable

[ Retour ]