Vercingétorix

De Jean-Louis Brunaux

 

Vercingétorix

 

Vercingétorix

 

 

 

L'auteur du livre sur Vercingétorix, Jean-Louis Brunaux

Dans cette vidéo destinée à des élèves de classes de CM, 6e, Jean-Louis BRUNAUX, directeur de recherche au CNRS nous raconte qui était vraiment ce personnage, assez loin de la légende forgée par César.

 

 

 

Le livre 

Vercingétorix de Jean-Louis Brunaux

 

Ce livre est une perle, il vous permettra de comprendre la suite de l'histoire relative à Jeanne d'Arc et le rapport avec Orléans que nous aborderons plus tard, il est important de pouvoir intégrer le personnage de Vercingétorix qui deviendra Jésus dans sa prochaine incarnation quand César deviendra Ponce Pilate. Pour faire les liens sur l'histoire de l'humanité, il vous faudra lire la série d'Anton Parks "Les chroniques de Girku" puisque vous retrouverez des similitudes entre les personnages et ces 2 histoires, pour celles et ceux ayant déjà lu ces chroniques, vous le découvrirez au fur et à mesure de la lecture de Vercingétorix. Vous constaterez qu'il y a encore beaucoup de personnage à trouver, ils sortiront de l'ombre au fur et à mesure du temps et des autres lectures. 


 

 

 

 

Page 25

Quelques années plus tard, les aînés et rivaux de Vercingétorix, l’Eduen Dumnorix par exemple, allaient s’en inspirer pour s’offrir une première version du culte de la personnalité en frappant des monnaies à leur nom.

 

Décodage : le frère de Vercingétorix est Dumnorix

 

Page 26

Il est même possible que l’illustre Cicéron ait fait quelques séjours chez les deux frères éduens, tout comme César en personne a pu profiter, quelques années plus tard, de l’hospitalité de Vercingétorix.

 

Cicéron, le plus grand orateur de son temps, parti de rien et qui arrivera au sommet de sa gloire en tant qu'impérator. 

Cicéron

 

Décodage : Cicéron deviendra Joseph d'Arimathie, voir clé de lecture.

 

Page 32

L’auteur nous parle du philosophe Poseidonios (135 -51 av. J.-C.), celui qui décrit le mieux la Gaule, mais lui n’employait pas le terme Gallia mais Galatia.

 

Page 33

Parmi les interlocuteurs du voyageur grec aurait très bien pu figurer le père de Vercingétorix, venu en quelques ambassades, rencontrer celui qui était aussi pytrane de l’île de Rhodes, ambassadeur lui-même par conséquent et peut-être en mission dans la province.

 

Décodage : le pytrane est le premier magistrat de l’île de Rhodes. Il faut se rappeler de Djem (Jésus ou Vercingétorix) qui débarqua justement sur l’île de Rhodes où il fut trahi par les chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

 

Page 37

Quand il en saisit les rênes, le proconsul prenait tout simplement la place qui avait été celle de Celtill, le père de Vercingétorix, et plus tard celle de l’Eduen Diviciac

 

Page 39

De surcroît, Vercingétorix n’était pas un homme nouveau, au sens où l’entendait les Romains, un obscur rongé de prétentions. Il était issu, on l’a dit, de l’une des plus vieilles familles de la Gaule, et le nom de son père, Celtill, rappelait à tous la généalogie la plus prestigieuse, celle qui remontait aux antiques Celtes.
Avant même de faire ses premiers pas dans la cité, il témoignait de son appartenance à l’Ancien Monde. Étrange parallèle avec son ennemi, César, lui aussi héritier d’une des plus vieilles lignées patriciennes de Rome, qui se revendiquer descendante de Iule, le fils d’Énée

 

Décodage : Énée (en grec ancien Αἰνείας / Aineías, en latin aeneas « de cuivre », dérivé du mot aes, aeris « cuivre »), fils du mortel Anchise et de la déesse Aphrodite (Vénus), est l'un des héros de la guerre de Troie. Il est chanté par Virgile dans l’Énéide, dont il est le personnage central.

Je n'ai pas placé encore Enée dans la clé de lecture, il me reste ici aussi des identitées à découvrir. 

Au final, vous aurez dans l'épisode de Troie, la plupart des personnages qui existaient physiquement et que l'on trouve dans l'Enuma Elish. 

 

 

Page 44

Vercingétorix, héritier de l’une des plus vieille et plus noble familles de Gaulle, s’honorait assurément de son appartenance à la nation des Celtes. Il connaissait sa généalogie, mi-réelle, mi-imaginaire, remontait jusqu’au temps où les Argonautes naviguaient sur le Rhône est où Prométhée jetait les rochers de la plaine du Crau sur les Ligures qu’il combattait.

 

Décodage : Eschyle, Prométhée délivré, frg. n°326 Mette, in Strabon.

 

Les personnages qui sont abordés par l’auteur dans son livre :

Le Géographe Hécatée de Milet ( 549 - 475 av. J.-C.)

L’historien Diodore de Sicile (90 - 30 av. J.-C.) contemporain de César

 

Page 50

Sotion d’Alexandrie (date de décès 170 av. J.-C.)

 

Druides et élèves de Pythagore ont pu se rencontrer à Marseille, sur les routes de la Gaule, et échanger leurs opinions sur l’univers, la vie terrestre, le gouvernement des hommes. Les deux mouvements druidique et pythagoricien sont, parmi les groupes de sages évoqués plus haut, les seuls qui donnaient la priorité à l’éthique. L’un comme l’autre œuvrait pour prodiguer à leur communauté humaine respective des règles de vie en société. Ils se sont donc préoccupé avant toute chose de philosophie, mot dont on attribue précisément l’invention à Pythagore. Et leur philosophie était d’une nature bien particulière, non pas uniquement spéculative, pour tout dire une philosophie de l’action.

 

Décodage : Pythagore est une incarnation de Jésus ou d'Ea/Osiris, voir clé de lecture

 

Page 53

Ils se faisaient (les druides) un site de La Gaule une image géographique précise et juste. Leur lieu de réunion situé sur le territoire des Carnutes, à quelque distance au nord d’Orléans, se trouve à équidistance (530 km) des frontières extrêmes qu’ils fixaient au pays.
Le choix de ce lieu illustre leurs connaissances en matière de géographie de géométrie : on se rappelle en effet combien il fut difficile de déterminer le centre de la France.
Mais le site de leur assemblée possédait aux yeux des druides une autre vertu. Il était qualifié pour servir d’omphalos, ombilic sacré à la Gaule, comme l’était le sanctuaire de Delphes à la Grèce. C’est par lui que les dieux souterrains communiquaient avec les hommes. C’est en lui que se concentraient les énergies du pays tout entier.
Le locus consecratus dont parle César - translittération du mot gaulois, peut-être drunemeton.

 

Décodage : Orléans, ville de Jeanne d’Arc, nous verrons plus loin quel lien peut-on trouver avec ce lieu-ci particulier où se rendait la Justice des druides.

 

 

Page 55

Un gaulois, autant de Vercingétorix, était l’héritier, le produit même de ces deux idées, deux formes d’utopie qui allaient se concrétiser : la confédération des Celtes et la Gaule des druides

 

Page 58

Les personnages gaulois : l’Helvète Orgérorix

Vercingétorix appartenait à une lignée non moins puissante : il comptait parmi ses ancêtres le richissime Luern, dont Poseidonios à brossé un portrait haut en couleur ; Bituit, roi des Avernes capable de rassembler une armée de deux cent mille hommes ; et enfin Cetlill, son père, dans la gloire avait largement passé les frontières de sa cité au point qu’il avait obtenu le patronat de toute la Gaule.

 

Page 60

Strabon donne pour l’arché des Avernes, le terme d’autorité.

 

Décodage : Sous le terme Arché, on a aussi :

Arché, officiellement Jupiter XLIII Arché (nom international Arche), est un satellite naturel de Jupiter découvert en 2002

Quand on sait que Jupiter représente Ialdabaôth sur terre... non compris les autres satellites dont les premières lunes de Jupiter furent découvertes en 1610, lorsque Galilée observa les quatre grands satellites du système jovien : Io, Europe, Ganymède et Callisto. Ces satellites, les premiers à avoir été observés en dehors de la Lune, ont été ensuite nommés satellites galiléens. Arché est bien sûr relatif à l'Arc de Jeanne d'Arc ou encore à l'arc retrouvé dans le cerceuil de.... ou encore à Ulysse. 

 

Page 65

Hannibal, à la tête de son armée, franchit les Albères et s’arrêta ; il y attendit sagement les émissaires gaulois venus s’enquérir de ses projets, il établit avec eux sans difficulté un traité en bonne et due forme assortie de clauses juridiques. En échange de la remise de somme considérable, il reçut de ses interlocuteurs l’autorisation de se rendre jusqu’aux Alpes et obtenir l’aide de tous les Gaulois du Sud pour franchir la chaîne montagneuse.

 

Décodage : Hannibal est l’incarnation d’Horus, qui deviendra le plus grand conquérant sous l’identité de Sésostris 1er puis d’Alexandre le Grand.

 

Page 65 toujours

Hasdrubal devait à nouveau emprunter la route de son frère. Et ce furent cette fois les Arvernes en personne qui négocièrent au nom de tous les Gaulois avec le Carthaginois et lui donnèrent l’autorisation de traverser le sud de la Gaule.

 

Hasdrubal, frère d’Hannibal (300 - 207 av. J.-C.)

 

Page 66

Géographe Apollodore : Apollodore est un philosophe épicurien, dont il ne reste guère que le nom (Diogène Laërce, X, xxv). On lui attribuait jusqu'à 400 ouvrages. Il vivait vers 140-100 av. J.-C. On l'avait surnommé « le roi du jardin d'Épicure ».

 

Page 68

En 121, Bituit, fils de Luern rassembla la plus formidable armée pour affronter les légions romaines, 200.000 hommes contre 30.000 légionnaires.
Lorsqu’il a perçu les 30 000 légionnaires qui les faisait face, il est déclara juste assez nombreux pour nourrir l’énorme meute de chiens qui l’accompagnait. Mais contre toute attente, la bataille tourna à son désavantage. Ce fut un carnage. Les historiens romains évoquent 120 à 150 000 Gaulois pour 15 légionnaires tués.

 

Décodage : on a ici une effarante hécatombe... presque 7 gaulois contre 1 romain et ils perdent ! Et perdre 15 légionnaires pour 120 à 150.000 de l’autre côté, c’est même de l’humour romain ici (ou il y a une faute de frappe dans le livre). Ils avaient inventé les mitrailleuses lourdes ou ils sont tous tombés l’eau et se sont noyés, ce n’est pas possible ! 

Si on sait que Bituit échappa à la mort, qu’il fut fait prisonnier lors d’une négociation ou les historiens ont du mal à croire à tant de naïveté, et qu’en plus, il finit sa vie dans une retraite tranquille dans la ville d’Albe, on peut imaginer sans aucun risque, que c’est le même genre de pénible qui a réussi à faire perdre la terre sainte a l’époque des croisades avec le désastre de Hattin. Archonte certifié à ce niveau... il faut juste trouver qui ?

Et c’est bien sûr suite à cette déconfiture que la Gaule sera vaincue par Rome... on dit merci qui !

 

Page 75

Hypothèse sur Celtill qui aurait été en réalité Contoniatos, fils de Bituit ?

 

Page 80

Celtill voulait que son fils devînt roi, comme il souhaitait l’être lui-même. Témoin, la racine -rix dans « Vercingétorix », correspond au rex latin.
D’ailleurs le mot gaulois Vercingétorix signifie « roi suprême des guerriers »

 

Page 91

L’oncle de Vercingétorix s’appelle Gobannitio

On pressent entre l’oncle et son neveu une concurrence que confirme la suite du texte : Gobannitio et ses pairs muselleront Vercingétorix avant de le chasser de Gergovie en 52. Cet affrontement, quasiment physique, entre les deux parents trahissait-il une inimitié plus ancienne ?

 

Décodage : Gobannitio est un ennemi de Vercingétorix, un Archonte qu’il restera à découvrir. Il trouve aussi que le nom de Gobannitio contient le gaulois "goban" qui signifie forgeron et peut être rapproché de Goibniu, le dieu-forgeron des Tuatha Dé Danann de la mythologie celtique irlandaise. Sans doute le retrouverons nous dans la concordance d'autres mythes. 

 

Page 95

Diviciac, après sa défaite contre Arioviste et ses germains, retourne à Rome demander sa protection.

 

Page 96

Diviciac n’avait pas perdu son temps à Rome. Il y avait usé de ses relations parmi les hommes d’affaires pour obtenir quelques soutiens politiques. Cicéron l’avait hébergé dans sa villa sur le palatin : les deux hommes avec des amis communs, la famille de Sestii entre autres.
Diviciac et César en effet partageront la Gaule, sinon quelques intimités, du moins une si grande complicité qu’elle a pu naître bien avant leur compagnonnage sur le champ de bataille.

 

Cicéron et le sénat Romain

Cicéron


Décodage : Cicéron deviendra Joseph d’Arimathie ou encore Robert Kennedy, pour ce dernier son fils Robert Kennedy Junior encore vivant et bien présent puisqu'il défend la liberté comme le faisait aussi JFK et son père, est aujourd'hui avocat, comme l'était aussi Cicéron. 

 

Page 97

Trois Gaulois pour un pays : Casticos, Orgétorix, Dumnorix

 

page 100

Diviciac renseignait avec force détails son ami Cicéron qui au milieu de mars 60 écrivit ces lignes à son correspondant préféré Atticus.

 

Décodage : Atticus est à chercher...

 

Page 101

César, nouvel homme fort à Rome, partageait alors le pouvoir avec deux de ses pairs, Pompée et Crassus, constituant ce qu’on appelle couramment le « triumvirat »

 

Décodage : les 3 hommes à poser dans la clé de lecture. César décerna au Germain Arioviste, par l’intermédiaire du Sénat le titre de « roi et ami de Rome ». Un être jugé grossier et cruel. César et Arioviste s’affronteront plus tard.

Arioviste est un Archonte comme les 3 personnages du triumvirat.

 

Page 102

À la fin de son consulat, César, dans le cadre des accords qui répartissaient les pouvoirs entre les trois membres du triumvirat, reçut trois provinces consulaires et quatre légions.
Dès ce moment, César avait dessein de mettre fin au triumvirat et d’éliminer ses deux associés, Pompée le premier. L’entreprise s’avérait difficile ; elle exigerait beaucoup de temps et d’argent. La Gaule lui offrait les deux.

 

Décodage : c’est là où ça devient intéressant !

 

Page 105

César fait le récit détaillé de la poursuite qu’il a engagé contre les malheureux, en vue de la présenter comme une véritable guerre, brillamment gagnée. La réalité est plus sordide: les Helvètes ont été vaincus par la fatigue, la fin et les intrigues des Éduens, quelques-uns, autour de Dumnorix, leur apportant de l’aide, les autres, guidés par Diviciac, les pourchassant sans pitié.

 

Page 107

Il faut donc, une fois de plus, voir dans ces manœuvres la main de Diviciac, si ce n’est celle de César lui-même, qui put aussi influencer son si docile allié .

 

Décodage : l'archonte manœuvre toujours pour arriver à ses fins. 

 

Page 107 toujours

Toutes les cités qui composaient jadis la confédération des Celtes se ralliaient à la lignée prônée par Diviciac, celle d’une franche collaboration avec Rome. Les Arvernes se trouvaient donc parmi eux, y compris le premier d’entre eux, Gobannitio.

 

Décodage : Gobannitio, inconnu à trouver.

 

Page 108

Les Gaulois même, dans leur grande majorité, requéraient ce qu’on ne peut qualifier autrement que de « protectorat de Rome ». César, vivement surpris par cette sollicitation, répondit favorablement. De cette manière, il obtenait, avec le concours de Diviciac, son plus beau succès diplomatique, prélude à ses futures victoires militaires.
Toutefois, dans son récit, il se garde bien de se glorifier dans son habile manœuvre. Pour sa carrière politique et l’ouvrage historique qu’il rédigea juste après les événements contribuèrent largement, il importait que le proconsul apparaisse tout en grand général. Il avait maintenant les moyens de se mesurer à son glorieux modèle, Alexandre le Grand.

 

Décodage : si on reprend les personnages qui ont cherché par tous les moyens à devenir des Alexandre le Grand « bis », on a Darius 1er, intéressant puisque cela nous donne une belle option pour l’incarnation d’Anu en César...

 

Page 110

Les Romains, comme les autres nations voisines, parmi elles, les gaulois, avaient coutume de prendre des otages. On choisissait les enfants de tous les plus hauts responsables politiques, de préférence les garçons, les aînés, ceux à qui les parents avaient promis la plus grande destinée. Il n’y avait pas de meilleures garanties que celle-là pour que les accords fussent respectés.
Vercingétorix compta parmi ses otages.
César se garde bien de l’écrire, ce qui n’étonne pas, au vu de tout ce qu’il a déjà omis de signaler à ce stade de son récit. Mais la chose ne fait aucun doute.

 

Décodage : de plus en plus intéressant !!

 

Et plus loin on a :

Et l’on peut aisément imaginer que son oncle Gobannitio, l’un de ces chefs qui vinrent demander secours à César, eut un certain empressement à le lui livrer. Mais il existe une autre preuve, historique, de la condition qui fut imposée au jeune Arverne. Dion Cassius, décrivant les événements dramatiques de l’été 52, affirme que Vercingétorix "s'était autrefois trouvé dans l’amitié de César. L’indication sur l’ancienneté de cette "amitié" ramène plusieurs années en arrière, soit au premier temps du séjour du proconsul en Gaule. Quant à la raison de cette relation particulière, elle ne peut tenir qu’à une forme de compagnonnage entre les deux hommes, précisément celle qu’autorisait l’état d’otage qui, dans l’Antiquité, avait peu de choses en commun avec celui des temps présents.

 

 

l'identité de César

Vercingétorix VS César

 

 

Décodage : Anu a toujours eu un lien particulier avec Éa, on le retrouve encore ici, comme dans la prochaine incarnation en tant que Ponce Pilate. Cela n’empêche pas l’archonte de poursuivre son travail puisqu’il fera étrangler Vercingétorix comme il fera assassiner Ea ou encore tuer Jésus en Égypte après sa crucifixion arrangée.

 

Page 118

Le plus souvent, les Gaulois formaient ces cohortes équestres d’environ 500 hommes ; des chefs ralliés à César les commandaient, entre autres le plus célèbre, l’Éduen Dumnorix.

 

Décodage : Dumnorix encore lui... 

 

Page 124

La correspondance de Cicéron apporte également de précieuses informations. Quintus, frère du célèbre orateur, était en effet l’un des légats de César, et par conséquent aux premières loges de ce théâtre où se décidait autant le dessin de la Gaule que celui de Rome. Les lettres échangées entre les deux frères nous apprennent que la culture jouait le plus grand rôle dans la vie quotidienne des camps.

 

Décodage : Quintus Cicéron ?

 

Page 125

Vercingétorix, je l’ai dit, a dû vivre trois années aux côtés de César, sous sa protection et son regard. Alors qu’il avait atteint l’âge d’homme chez les Gaulois et il put entamer dans sa cité la carrière politique à laquelle sa jeunesse l’avait préparé, ce séjour forcé fut pour lui une nouvelle période de formation, certes différente de celle qu’il venait de connaître, mais non moins déterminante.

 

Décodage : on retrouve ici la figure d’Anu dans les chroniques de Girku, bienveillant avec Sa’am mais comme tout archonte, avec un plan derrière la tête. Si vous reprenez  toutes ses incarnations, vous verrez qu’Anu ne s’est jamais confronté directement à Éa, il a toujours mené le jeu sans le dire et laisser faire le travail à d’autres.

 

Page 126

Il apparaît que le sort du jeune Arverne c’est le lot de bien d’autres chefs gaulois que César évoque pour les besoins de son récit ; le Carnute Tasgétios, le Sénon Cavarinos, l’Atrébate Commios et l’Eduen Dumnorix sont demeurés les plus célèbres.

 

Décodage : des noms à garder sous le coude dans le cas où je les retrouve.

 

Page 127

L’historien grec donc Cassius précise, à deux reprises, que Vercingétorix midi avec César, mais ne dis rien de son statut exact au sein de l’entourage du proconsul. Simple otage parmi les jeunes nobles gaulois, il aurait eu pour mission particulière de remplacer auprès de César son oncle Gobannitio et de se porter garant de la fidélité des Arvernes envers Rome.

 

Décodage : on voit ici encore les rapports entre César et Vercingétorix. César a jouer le rôle d’éducateur. Pour l’oncle, le rôle a souvent été tenu par Seth, on retrouvera plus tard ce rôle à l’époque de Clovis et Clothilde où l'oncle retiendra cette dernière. Nous verrons par la suite si ce rôle se confirme.

 

Page 151

À leurs yeux, le jeune noble représentait l’unique avenir, plus encore après le démantèlement des instances politiques nationales. Il détenait les deux pouvoirs, d’ordinaire rigoureusement séparés par la constitution, celui de l’administration et celui de la guerre. En Grèce, on l’aurait appelé tyran. En Gaule, il devenait le rix, chef unique, ce que disait déjà son nom. Il n’avait pas eu à se proclamer tel. La situation qu’il avait produit le faisait roi de plein droit. C’était justement de tels hommes, capables de se hisser eux-mêmes dans cette position, que César déclarait officiellement reges.

 

Décodage : dans le livre, vous pouvez constater les qualités humaines du personnage et sa destinée.

 

Page 152-153

Monnaie frappée à l’effigie de Vercingétorix

 

stature Vercingétorix

 

 

 

Page 154

Vercingétorix est demeuré, dans le portrait moral qu’en brosse César et dans la représentation monétaire, ce jeune homme prêt à toutes les audaces, une confiance frisant la naïveté et une volonté inflexible qui le conduira à une forme de martyre.

 

Décodage : tout est dit...

 

Page 154

L’auteur ne trouve aucune explication quant à la direction que prendra Vercingétorix contre César, pour le lecteur de ce décodage, quand vous connaissez les acteurs, c'est même trop facile !

Page 155

En quelques mois, Vercingétorix ressemble sa clientèle, constitue une première armée, prend le pouvoir, est intronisé par les siens, refonde les Anciennes Alliances diplomatiques des Arvernes et hisse la cité à la hauteur de celle des Éduens. Il parvient à réaliser ce que nombre de ses semblables n’ont pas assez d’une vie pour réussir. AG de moins de 30 ans, il se comporte à l’égale de son maître qui n’a pas fait mieux au cours des premiers mois de son séjour en Gaule. On l’a dit, sa méthode empreinte beaucoup de traits à celle de César qui, si le contexte était différent, se serait empressé de rappeler qu’il avait joué le rôle de père spirituel de son ancien protégé.

 

Décodage : reprenez l’Enuma Elish ou les Chroniques de Girku... pour le cinéma, vous pourrez prendre Star Wars avec Dark Vador et Luc Skywalkker au cas où vous avez du mal à savoir d'ou viennent les histoires de science fiction... 

 

Page 156

Étrange complicité entre ces deux hommes dont le plus rusé ne se révélait jamais celui qui pensait l’être. César, de sa première rencontre avec lui, avec jaugé le jeune homme. Il n’avait cessé ensuite de l’observer. Vercingétorix ne se contenterait ni de la cité arverne ni d’un principe fictif. La guerre entre les deux, inévitable, avait alors commencé.

 

Page 160

Mort de Crassus et fin du triumvirat.

La soumission de la Gaule, l’établissement du triumvirat avec Pompée, les alliances familiales, tout concourait à la gloire de César. Son ascension se montrait irrépressible. Mais en septembre 54, sa fille Julia qu’il avait mariée à Pompée venait de mourir. Il en ressentit un profond chagrin que rendait plus cruel le refroidissement de ses rapports avec son gendre : les deux hommes s’affrontèrent au sujet du lieu de la sépulture. Au début de juin à 53, c’est Crassus qui trouva la mort dans sa guerre contre les Parthes. Le triumvirat s’est défait.

 

Décodage : Julia, fille de César à chercher. Nous nous attarderons sur le triumvirat puisque nous avons déjà César, le personnage central de l'histoire, ils seront de toute façon démasqués, ce n'est comme toujours qu'une histoire de temps. 

 

Page 163

On retrouve le nom de Cénabum, chef-lieu du peuple des Carnutes, l’«ombilic» sacré de la Gaule.
Les druides y avaient installé leur locus consecratus, où se tenait leurs assises judiciaires, et les édiles politiques y avait accolé le siège de leur Concilium totius Gallia, sous l’égide des dieux et de leurs sages.

 

Décodage : Cébanum est plus connu aujourd’hui sous le nom d’Orléans, célèbre grâce à Jeanne d’Arc. Nous verrons par la suite, tous les liens qui ramèneront Vercingétorix à Jeanne d’Arc et à Jésus, car c’est de là même que naîtra la légende de la libération de l’oppresseur anglais et à l’époque de Vercingétorix, l’endroit où les Carnutes prirent la décision d’engager le fer contre l’occupant.

 

 

Page 183

Cotos commande la cavalerie éduenne de Vercingétorix. Qui est Cotos ?

 

Page 204

Néanmoins, en lisant la guerre des gaules, toujours entre les lignes, plusieurs faits révèlent la bonne réception de l’entreprise de Vercingétorix. Un seul est signalé à la place chronologique qui lui revient : il s’agit de l’arrivée dans le camp de Vercingétorix de Teutomatos, un prince des Nitiobroges du Bordelais, avec une forte troupe de cavaliers et de mercenaires. Pourtant, celui-ci était le fils d’Ollovico, roi dans sa cité et qui avait reçu du Sénat romain le titre envié d’ « ami ». Les Nitiobroges comptaient donc parmi les peuples confédérés de Rome, attachés à elle par un traité, ce qui rend plus en plus surprenant leur soudain ralliement à Vercingétorix.

 

Décodage : Teutomatos ?

 

Page 205

On trouve aussi Commios, fidèle allié de César chez les Belges qui s’est rangé aux côtés de Vercingétorix et que le légat Labuénus tentera de faire tuer.

 

Page 208

César avait élevé aux plus grands honneurs deux adolescents : Éporédorix et Viridomar et faisaient partis de sa garde prétorienne.

 

Page 228

Les ralliements à la nouvelle cause éduenne furent suffisamment nombreux pour que Convictolitavis se sentît en capacité de convoquer Vercingétorix à Bibracte afin de discuter avec lui de la conduite de la guerre. Le chef arverne se découvre là un nouveau rival.

 

Décodage : Encore un archonte à chercher. 

 

 

Page 240

Alésia

De fondation ancienne, elle avait jadis servi de relais d’étape aux voyageurs et commerçants grecs qui à partir de la vallée de la Saône se dirigeaient vers la Seine, la Manche et la Grande-Bretagne. Pôle commercial tout d’abord, elle s’était spécialisée ensuite dans l’artisanat du métal. C’est dans ces ateliers que fût inventé, paraît-il, l’étamage, cette application d’une couche d’étain sur les objets en bronze et de cuivre qui leur donne l’apparence de l’argent. En raison de cette double identité gauloise et grecque, on croyait que la ville avait été fondée par Héraclès, au cours de ses pérégrinations en Gaule, après qu’il eut tué le monstre Géryon.

 

Décodage : Héraclès est Hercule ou encore Marduk alias Ialdabaôth ou encore Judas. Cela devrait déjà vous donner matière à réflexion ! 

 

Page 280

La bataille d’Alésia et la traîtrise de l’armée confédérée

 

Rappelons-nous qu’une grande partie de l’armée confédérée, stationnée sur les hauteurs de Mussy la fosse, n’a jamais quitté son bivouac pour combattre avec les siens dans la plaine. Tout porte à croire qu’il s’agit de la masse des fantassins ordinaire, peut-être au nombre de cent mille, commandé par Époridorix et Viridomar, auquel le narrateur n’attribue d’ailleurs aucun fait d’armes à Alésia. Il faut donc trouver une raison au comportement incroyable de ces hommes.
Seuls des hommes politiques et des chefs militaires ont pu avoir l’initiative d’une telle traîtrise. César devait les en remercier.

 

Asterix

 

 

Décodage : vous avez l’une des raisons de la défaite d’Alésia, Époridorix et Viridomar sont 2 Archontes...

 

Page 291

César ne réserve pas l’humiliation d’une exposition publique au seul Arverne. Dans chacun de ses triomphes successifs, il met en scène un ennemi emblématique. Ceux de l’Égypte et de l’Afrique pouvaient paraître dérisoires : pour le premier il s’agissait d’une femme, Arsinoe, la sœur de Cléopâtre, pour le second d’un enfant, le petit Juba agé de cinq ans. Seul le chef Averne faisait figure de véritable adversaire.

 

Meurtre dArsinoe, soeur de Cléopâtre, à Éphèse - Histoire à sac à dos

 

Arsinoé à Ephèse

Ephèse, une étape de notre voyage initiatique en Turquie

Ephèse

 

 

Ephèse

 

 

Ephèse

 

Décodage : vous avez ici la découverte de l’incarnation de Nephtys qui deviendra Marie-Madeleine sous les traits d’Arsinoé. Reprenez la clé de lecture universelle, sa sœur Cléopâtre est Isis, comme elle deviendra Marthe de Béthanie, encore une fois sa sœur dans la vie d’après. C’est là que les 2 amants les plus célèbres de l’humanité ont pu croiser leurs regards...

 

Pour retrouver Arsinoé, nous irons à la recherche de sa sœur Cléopâtre et donc de Marc Antoine, en sachant que César n'était pas loin. Pour rappel, c'est Marc Antoine qui fera assassiner Cicéron.  

Décodage à venir avec le livre Marc Antoine de François Chamoux, vous verrez que tout se suit et à quel niveau vous pourrez assembler vous aussi l'histoire véritable de l'humanité.  

 

Marc Antoine

 

Page 291

La première cérémonie consacrée à la victoire contre la Gaule à la fin du mois de juin.

 

Décodage : pour la similitude, vous aurez l’appel de De Gaule le 18 juin, gardons simplement cela comme détail, nous verrons à quel moment nous pourrons raccorder ce personnage aux événements puisque les essais nucléaires en Polynésie française sont de son fait.

 

Page 293

La mort de Vercingétorix.

 

Mais il arrivait souvent que les geôliers par pitié étranglent les malheureux. Aux yeux des Romains il s’agissait d’une mort douce, comparée à la multitude de tortures, les plus imaginatives  et les plus cruelles, qui aboutissent à la même issue. Elle était réservée aux femmes et aux hommes politiques de quelques poids. Vercingétorix, sans doute vraisemblance, dut connaître ce sort, peut-être même dans les heures qui suivirent le triomphe de son vainqueur.

 

Décodage : Vercingétorix est effectivement mort de cette façon, étranglé avec une lanière en cuir à Rome. Comme César, Anu ne fait jamais ce travail lui-même, avec Éa, c’est idem, comme il le fera faire aussi par d’autres en tant que Ponce Pilate.

 

 

 


 

 

 

La suite de l'histoire

La mort de César

César

 

Comme certains vous font croire qu'il y a une lutte entre les archontes pour le pouvoir sur terre, je vous démontrerais qu'il n'en est rien et que tous les archontes travaillent ensemble pour un seul but, que l'humain reste dans le jeu aussi longtemps qu'il l'a fait jusqu'à maintenant et sans jamais rien comprendre à sa propre histoire et encore moins de sa véritable nature. Ce qui est quand même pas mal pour l'histoire qui est connue de tout le monde et je vous le démontre sur la durée même de notre humanité, en prenant n'importe quel personnage d'ailleurs, vous n'imaginez donc pas pour la suite !

 

 

 

 

A propos de Laura Knight 

 

Laura Knight

 

Je vous ai dit que tous ceux et celles qui auront tenté de mystifier les personnages de Jésus, Marie Madeleine ou l'une de leurs incarnations sont des archontes et qu'il y a toujours une bonne raison pour ça, il suffit de savoir qui était Jésus à l'époque de l'Enuma Elish et qui aujourd'hui redonne ses mémoires en les falsifiant quelque peu pour endosser son rôle, on aura la même chose pour Marie Madeleine qui était Nephtys avec Ereshkigal. Le jeu des archontes se passe sur la durée même de notre histoire humaine, il ne commence pas en 2020 avec l'histoire des masques et des vaccins. Laura Knight joue donc parfaitement son rôle dans la double humanité puisque personne n'est capable de (re)trouver le moindre personnage dans l'histoire malgré la quantité de livres qu'elle a sortie. 

Si j'ai le temps, je ferais aussi une passe sur l'ensemble de l'œuvre de Laura Knight, pour vous montrer à quel point les cassiopéens ne sont comme toujours que des archontes, et que celles et ceux qui les contactent sont de la même origine. Vous pourrez faire le lien avec le réseau Léo puisque Sand & Jénaël font partie de cette clique.   

Si elle tente de faire passer Jules César pour Jésus-Christ, c'est bien pour que quelqu'un puisse récupérer le rôle, il suffit donc de savoir à qui profite le crime...pour cela, comme les liens sont partout, nous continuerons sur la révolution avec Saint-Just, Robespierre et Danton ! 

 

 

Un entretien de Laura Knight que vous pouvez retrouver en détail ici

 

Qui était Jésus ?

Laura : Absolument ! Eh bien, en tout cas, ça a commencé à me donner l’impression d’être dingue de penser ça, vous savez. Je veux dire, Jésus-Christ était César ? Et j’ai commencé à en parler un peu, et j’ai commencé à lire des extraits, en disant « eh bien, c’est tout comme Jésus, c’est juste comme Jésus ». Je descendais prendre le petit déjeuner avec mes dernières recherches, et je disais, « Ça me fait flipper… ça m’effraie totalement, parce que je ne me serais jamais attendue à trouver quelque chose comme ça ». Puis j’en ai parlé un peu (quand nous étions en voyage il y a environ un mois avec certains membres de notre forum de recherche). Même à ce moment-là, vous savez, je me sentais toujours un peu folle. Je voulais juste essayer un peu, pour voir, vous savez, si ça sonnait si fou ?

 

 

 

César dans la presse people

 

La vérité sur César

 

Comme d'habitude, si vous attendez sur ce genre de revue pour apprendre la réalité de l'histoire de l'humanité, c'est un peu comme les journaux ou la télé avec cette histoire de virus, il n'y a aucune chance que vous puissiez comprendre autre chose que ce qu'on veut bien vous dire, on appelle ça de la propagande ! Vous avez la même chose avec ce qu'il se passe aujourd'hui comme arnaque grandeur nature, la deuxième vague bidon...en 1789 on avait les sans-culottes, aujourd'hui on a les sans-burnes ! 

 

 

 

 

La revue Histoire apporte un nouveau regard sur Vercingétorix (à venir) 

 

Histoire

 

 

Publié le: lundi 24 août 2020 (294 lectures)
Copyrights © par Conscience et Inconscience

Format imprimable

[ Retour ]