Crésus

de Giovanni Mariotti

 

Crésus

Crésus

 

Premier livre décodé, Crésus de Giovanni Mariotti

Nous abordons ici une partie des plus intéressantes concernant la richesse, l'or qui est un matériau physique avec des qualités uniques qui a traversé le temps, l'histoire et la mythologie, mais qui s'entend aussi dans l'alchimie. S'il y a bien une référence qui parle à tout le monde, c'est l'OR.  

 

Riche comme Crésus !

Riche comme Crésus

 

Toucher le pactole en Turquie

 

L’histoire est très intéressante, Caudale est roi de Lydie, il veut contre toute attente, que Gygès, l’un de ses gardes, puisse voir la beauté de sa femme, non pas habillée, mais nue ! Gygès accepte et voit la reine nue, cette dernière s’en aperçoit et le convoque, elle lui donne alors le choix de mourir, ou de tuer le roi pour la prendre elle et son royaume. L’histoire est racontée par Hėrodote.

 

 

Page 19

Comme précédemment un voisin des Lydiens - le célèbre Midas de Phrygien, qui avait envoyé son trône à Delphes - Gygès avait envoyé à l’oracle six cratères d’or et en échange, il avait été confirmé roi; mais avait ajouté la Pythie, les Héraclides se vengeront sur le quatrième descendant de Gygès.


Midas et ses oreilles d'âne

Midas

 

Décodage : pour ce qui est de l’or, on a Midas et pour la fortune, Crésus et le Pactole, la plus belle entrée en matière et qui parle à tout le monde. 

On a aussi un personnage d’envergure qui se rajoute à la Phrygie et donc à Mithra.

Pour le petit souci du quatrième descendant, sans doute une future incarnation de Gygès lui-même, à vérifier toutefois.

Pour Caudale, il fait partie des Héraclides, nous verrons si Héraclès fait aussi partie de cette histoire. On peut déjà comprendre que Caudale est légèrement dérangé...

 

Page 25

Arrivée de Solon, je n'ai pas l'identité du personnage pour le moment, mais ça viendra peut-être sur les autres livres. 

Pour en savoir plus sur lui, une émission intéressante sur France Culture : 

La généalogie de la démocratie économique

 

Solon
Solon

 

Page 26

Crésus et la vision sur la richesse de Solon 

Des vers médiocres, pense Crésus, qui connaît Homère et la douce Sappho.(629/569 av. J.-C.)

 

Page 27

Solon rencontre Ésope

Et dans son univers peuplé d’animaux, il y a un roi auquel tous sont contraints d’obéir : le lion.

 

Ésope (en grec ancien Αἴσωπος / Aísôpos, viie – vie siècle av. J.-C.) est un écrivain grec d'origine phrygienne, à qui on a attribué la paternité de la fable.

 

Décodage : encore un Phrygien... nous verrons si Jean de La Fontaine est une connaissance ou pas.

 

Page 32

Une comparaison entre 2 hommes

Montezuma (1466-1520) et Hernàn Cortés (1485-1547)  sans doute les retrouverons-nous dans la clé de lecture.

 

Page 44

L’auteur nous raconte l’histoire de Polychrate (574-522 av. J.-C.) qui prendra le pouvoir sur l’île de Samos et de l’amitié avec le pharaon Amasis (699-525av. J.-C.)

 

Page 48

Sur les conseils d’Amasis qui lui demande de se séparer de l’objet le plus précieux, Polychrate jette sa bague ornée d’une émeraude à la mer. Plus tard un pêcheur lui amène un énorme thon en cadeau et l’on rapporte des cuisines la bague que le thon avait avalée... Dans d'autres ouvrages, ce n'est pas le même poisson. nous avons ici une histoire des plus intéressante puisqu'il existe la même chose avec Mathilde de Toscane (Marie, la mère de Jésus à son époque) qui perdit sa baque et qu'un poisson lui rendit. 

 

Mathilde de Toscane

Orval

 

Abbaye d'Orval

 

 

Orval

 

 

L'Or d'Orval et Midas

Les relations entre Orval, Crésus, Midas et Polychrate de Samos seront développés par la suite mais vous pouvez déjà faire les liens facilement ici, déjà avec le Val d'Or, Orval et celui de Midas, ou l'anneau de Mathilde à celui de Polychrate avec une émeraude (l'émeraude à un rapport avec Lucifer et donc Jésus), en sachant que Nostradamus y est passé pour écrire ses Centuries. Vous verrez que ce sera passionnant ! 

 

 

Page 53

Crésus a deux fils, le premier est sourd-muet et on l’a éloigné de ses yeux, pour que le bonheur du roi n’ait pas à en souffrir ; le second s’appelle Atys.

 

Décodage : Dans un rêve, Crésus voit son fils Atys, transpercé par une lance.

 

Page 60

Crésus purifie l’acte d’un homme par un sacrifice, en tenant l’identité de l’homme, c’est Adrasté fils de Gordias et de Midas qui vient de tuer son frère sans le vouloir, il est arrivé en Lydie, car exilé par son père.

On raconte que c’est Midas (il se suicide en -676) qui en se lavant les mains jaunies dans l’eau du Pactole, l’a changé en un fleuve d’or.

 

Le roi Midas se lavant dans le fleuve Pactole

Midas

 

 

Page 78

Atys part chassé un sanglier qui fait d’énormes dégâts chez des paysans, Adraste l’accompagne et lui sert de chaperon. Ce dernier tue Atys avec son javelot par mégarde, on rapporte le corps au Roi, Adraste se tue avec le javelot sur sa tombe.

 

Décodage : reste à retrouver qui est Atys et Adraste ici.

 

Page 86

À Delphes

Un temple où l’on garde, dans une pénombre veloutée, entre deux aigles d’or qui brillent à la lumière des bougies’ une pierre appelée « le Nombril »

 

Décodage : pour le Nombril, nous y reviendrons puisque Göbekli Tepe veut dire "Colline du Nombril". Et à bien y regarder, le nombril est le centre de l’humain entre les pieds et la tête, il est aussi le baudrier d’Orion puisque situé aux milieux, donné aussi comme le sexe d'Osiris, et à la naissance c’est la cicatrice qu’il reste de notre relation au placenta de notre mère.

 

Page 116

Rencontre avec Thalès de Milet, pour savoir qui il est aujourd’hui, c’est l’auteur du livre sur Pythagore. Je vous laisse faire vos propres recherches à ce niveau. 

 

Hémiole

 

Page 137

Portrait du pharaon Amasis :

Quand il a su que, parmi les dieux (grecs), il y en avait un qui protégeait les voleurs, il les a trouvés irrésistibles.

 

Décodage : On sait aussi qu’Ahmôsis est le général des mercenaires libyens (Berbères) et qu’il a trouvé les Grecs irrésistibles, car ces derniers avaient un dieu grec qui protégeait les voleurs, ce qui fait 2 indices concomitants pour savoir qui est Ahmôsis (ou Amasis), le Dieu qui protège les voleurs est Hermès, qui est aussi celui des mercenaires...ce qui permet de situer facilement Ahmôsis comme l’incarnation de Thot ou Hermès chez les Grecs.

 

Amasis = Nabu = Thot

 

Histoire secrète de l’Astrologie de Patrice Bouriche

Note bas de page 211

Mercure : La monnaie, intermédiaire des échanges, est régie par l’astre d’Hermès. Cet aspect allait conduire les occultistes étasuniens à attribuer la couleur verte à leurs billets. Astre des commerçants, Mercure était aussi considéré comme le dieu des voleurs et des escrocs en tout genre (calculateurs).

Il nous donne la justesse du dieu Mercure assimilé aux commerçants et aux voyageurs dont le saint patron deviendra celui du mercenariat.

En cadeau, je peux maintenant vous donner l’identité de mercure pour l’Inde :

 

Ganesh

Ganesh

 

MESH deviendra HERMES(h) puis chez les Romains MERCURE, en inde il deviendra le dieu GANESCHE, le dieu des voleurs.

 

 

Page 138

Il existe une grande amitié entre Polychrate de Samos et Amasis, et ce dernier aime tellement les Grecs qu’il en a épousé une, Ladicé.

(Polychrate de Samos, personnage et liens à chercher)

 

Page 145

Et puis un jour on annonce que Cyrus est mort en combattant contre Tomyris, la reine des Massagètes.
« Espérons que son successeur ne sera pas pire que lui », dit-il
Et de fait après Cyrus c’est son fils Cambyse qui monte sur le trône.

 

Décodage : pas pire, c’est la même avec l'option barbare ! Pour Syrus c’est Marduk et pour Cambyse on a Seth... deux affreux ! Pour le dessert, on te laisse choisir, c’est l’empalement, mais très lentement, histoire que tu sentes par où ça passe ou l’écorchement avec des crochets de boucher qu’on tire aussi tout doucement, pour Cambyse en prime on te balance du sel sur les plaies, choix cornéliens surtout si tu es un peu douillet.

 

Page 146

Amasis envoie un de ses médecins à Cyrus qui devient presque aveugle vers la fin de sa vie, cet oculiste trahira Amasis et permettra à Cambyse de déclarer la guerre à l’Égypte.

 

Page 156

Amasis envoie la fille du pharaon dont il a pris le pouvoir à Cambyse, en espérant le tromper, car il ne veut pas envoyer sa propre fille, ce qui rend fou furieux Cambyse quand Nitétis lui apprend la supercherie.

 

Page 163

Derrière les rideaux baissés, Cambyse est en proie à une nouvelle attaque de sa maladie : l’épilepsie, on dit que c’est le mal sacré

 

Décodage : on pensait à cette époque que le malade était habité par un dieu (mauvais dans ce cas) ce qui est tout à fait vrai ici !

 

Page 166

Le fils du pharaon Amasis, Psamménite attend l’armée de Cambyse.

Conduits par le traitre Phanès et aidés par le roi des Arabes, les Perses ont traversé le désert en peu de temps.

 

Page 172

Psamménite assiste à la mise à mort de son fils et de deux mille Égyptiens, le fils du pharaon ne montre aucune émotion.
Cambyse prendra Psamménite à part et lui proposera de gouverner l’Égypte comme satrape. Telle est du moins son intention.

 

Décodage : à l’époque de Jésus, Joseph (Nabu dans l’Enuma Elish) a au moins un fils qui est l’un des apôtres et qui s’appelle Jacques le Juste.

Dans son incarnation actuelle, Joseph est décédé, mais ses enfants biologiques sont Jésus, et les deux apôtres Jacques le Juste et Marc. Ces deux derniers sont des archontes avec un rôle beaucoup moins jovial pour Marc. Dans l’Enuma Elish, ce sont tous les deux des gardiens d’un zodiaque.

 

Pour la forme, je poserais Jacques le Juste dans le rôle de Psamménite.

 

Psamménite n’a aucune émotion sauf....

Page 173

Sauf quand un ancien commensaux du roi passe devant lui, Hérodote raconte :

« Voilà s’un des anciens commensaux du roi, un homme déjà vieux, et qui jadis riche, n’était plus qu’un mendiant et demandait l’aumône aux Perses, passa près du fils d’Amasis et des autres égyptien assis dans ce faubourg. Quand Psamménite le vit, il éclata en sanglots et se frappa la tête en prononçant le nom de son ami.

 

Lorsqu’on rapporte les paroles du pharaon à Cambyse, Crésus, qui est à ses côtés, pleure et sanglote et, avec lui, tous les Perses présents.
C’est ce que rapporte Hérodote.

 

Décodage : les réponses données par Psamménite à Cambyse sont pour le moins inhabituelles, et pour ma part farfelues, je sais qu’il y a autre chose derrière, je l’indiquerai quand j’aurai la réponse.

 

Page 185

Cambyse veut faire la guerre aux Longues-Vies, ce sont les Éthiopiens. Il prend alors comme ambassadeur, les Ichtyophades, des hommes implantés près d’Éléphantine et qui parlent la même langue qu’eux.

 

Page 194

La déportation à Babylone.

L’homme qui avait raconté cette histoire à Crésus était venu à la cour en demandant à parler à Cyrus.
Ce n’était pas un Babylonien ; il appartenait à un peuple qui avait été déporté à Babylone soixante ans plus tôt par le roi Nabuchodonosor. Il demandait que Cyrus autorise son peuple à rentrer dans son pays d’origine, à s’installer à nouveau dans la ville d’où il avait été chassé.
Cyrus avait consenti.

 

Décodage : Nabuchodonosor = Cyrus

Quand tu montes le scénario pour permettre à Ezéchiel d’écrire la bible, tu ne laisses rien au hasard, et ça permet de faire croire aux autres que t’es un mec sympa, un peu comme Macrotte qui te permet de retirer ton masque si tu acceptes le vaccin, c’est pour ton bien, c’est marqué dans les journaux, donc c’est sans doute vrai si tu es de la même espèce, un portail organique.

 

Page 206

L’auteur nous raconte la visite des Ichtophages chez les Éthiopiens et l’arc que remet le roi pour Cambyse.

Nous retrouvons l’histoire d’Ulysse qui est le seul à pouvoir bander son arc et l’Éthiopie qui a un lien évident avec l’Arche d’Alliance et bien sûr la Reine de Sabba, Éthiopienne. Nous reviendrons sur cet épisode, car pour l’instant, c’est un peu mince comme indice.

 

Page 215

Déconvenue Perse avec sa tentative de faire la guerre aux Éthiopiens et la même chose avec les Ammoniens.

 

Pendant la campagne de Babylone, son père (Syrus) avait puni un fleuve, le Gyndès, qui avait emporté un cheval blanc consacré à Ahura Mazda et à Mithra.

 

Page 219

Cambyse, après un rêve où il interprète que son frère Smerdis veut lui prendre le pouvoir, il envoie l’un de ses plus fidèles serviteurs pour le tuer et il ordonne de tuer aussi Psamménite, le fils du pharaon Amasis.

 

Il ordonne ensuite qu’on fasse boire à Psamménite le plus puissant des poisons : du sang frais de taureau. Ainsi meurt le dernier des pharaons.

 

Décodage : du sang frais de taureau toxique ? Une recherche nous donne ce résumé, qui ne me convainc pas du tout. Comme il est arrivé que d’autres personnages meurent avec du sang frais de taureau comme Temistocle ou encore Midas que nous aborderons plus tard, sans doute aurons-nous des indices pour trouver quel est réellement ce poison. Qu’une coagulation instantanée du sang vienne à faire mourir un homme qui le boit me semble un peu léger, car si c’est instantané, je ne vois pas un gus t’obliger à prendre la paille plantée dans le cou du taureau... car le mettre dans un verre serait déjà problématique.

 

https://www.persee.fr/doc/antiq_0770-2817_1979_num_48_1_1923

 

Page 221

En Perse, dans son enfance, il a eu l’occasion d’écouter un homme aux manières un peu brusques qui plaidait avec enthousiasme la cause d’un dieu unique, un Seigneur Sage ayant du pouvoir sur tout et sur tous...
...le nom de cet homme était Zarathoustra Spitama.

 

Décodage : on a deux incarnations d’Osiris/Jésus, l’une sous Zarathoustra quand Cambyse est jeune et l’autre en tant que Pythagore qui assiste à l’invasion de l’Égypte par Cambyse lui-même, alors qu’il était avec les prêtres égyptiens, il fut d’ailleurs blessé à la jambe et retenu par Cambyse. Il me reste à vérifier que Cambyse jeune, ai pu voir Zoroastre puis Pythagore. 

 

 

Il est capturé et envoyé comme esclave à Babylone. Cependant Cambyse connaît la renommée de Pythagore. C'est pourquoi ce dernier est un esclave « bien lôti » : on lui donne des tâches plutôt nobles (comme veiller sur les clepsydres) et il dispose d'une certaine liberté (il a par exemple le droit de quitter la ville à condition de revenir de son plein gré, sinon quoi sa famille serait punie). Certains biographes parlent en fait d'une « prison dorée ». Il fréquente les Mages et obtient un niveau élevé notamment en mathématiques et en musique. Suite à sa rencontre avec un réformateur de la religion perse (Zarathushtra), il aurait été baptisé dans l'Euphrate. Pendant ce temps, Cambyse est mort à son tour, remplacé au trône par Darius. Après douze ans de captivité, Pythagore rencontre Démocède, le médecin de Darius. Démocède intervient alors auprès du roi et obtient la libération de Pythagore.

 

Décodage : après Ialdabaôth dans le rôle de Cyrus on aura la suite avec Seth dans celui de Cambyse puis Anu dans le rôle de Darius... belle brochette ! Quand on passera aux présidents français de De Gaule à Macron, je suis persuadé que ça vous parlera. 

 

Page 222

L’auteur narre la rencontre d’Apis avec Cambyse, Apis étant l’émanation symbolique d’Osiris.

 

Page 224

Cambyse et ses deux sœurs, Atossa et Méroé.

Il se mariera avec Méroé puis adoptera le libertinage avec le fils de Préxaspe.

Nous avons la reproduction de scénario d’inceste sur toutes les tranches de l’histoire, les archontes étant très portés sur les déviations sexuelles sous toutes ses formes, il n’y a qu’à se rappeler Akhénaton.

On peut bien sûr aller voir du côté d’Héraclès aussi quand la reine Omphale frappait celui-ci déguisé en femme avec sa sandale d’or ou encore Caudale qui montra sa femme nue à son écuyer Gygès.

 

Page 249

L’auteur revient sur Cyrus et la reine des Massagètes Tomyris. (personnage à chercher)

 

Page 261

L’Égyptienne vient libérer Crésus de sa prison et lui donne son anneau en remerciement.

Et il retire l’anneau à la pierre changeante qu’il portait à son doigt quand il était roi de Lydie et qui l’a accompagné depuis.

 

Décodage : pour savoir maintenant qui est Crésus, il suffit de se rappeler l’épisode de Djem avec Anselme :

 

Zizim de Jean Marie Chevrier

Page 215

Anselme raconte : Pour fuir, j’avais la recette… Mais j’étais dans l’impossibilité de trouver les éléments nécessaires à sa fabrication. Porphirius et Jamblique, Pierre d’Albano et son maître Agrippa l’avait écrit et vérifié : un anneau peut vous rendre invisible. Il faut pour cela s’emparer des poils de la tête d’une hyène furieuse. On en fait deux petites tresses avec lequel on fabrique l’anneau, un mercredi de printemps, sous les auspices de Mercure. On le laisse durant neuf jours dans le lit de la huppe.

 

Page 216

Je lui racontais l’histoire de l’anneau de Gygès qui lui permit d’accéder au trône de Lydie. Je lui ai dit que j’allais faire de même pour moi la passant au doigt : disparaître à ses yeux… Le temps qu’il comprenne, j’étais sur le quai. Je courais, je courais, je courais. Je rencontrai quelques patrouilles et à chaque fois je leur plantais dans l’œil la puissance de ma bague. Elles s’arrêtaient, pétrifiées comme devant méduse, et je filais, je filais...

 

Et voilà ! Il suffit de suivre la bague, Ancelme est l’incarnation de Noé ou Adam.

Crésus = Adam = Noé = Salomon

Si vous revenez en arrière, il y a aussi Polychrate de Samos qui jette sa bague dans la mer et qu’un pêcheur lui rendit en lui offrant un thon que ce dernier avait avalé. Je dois donc chercher qui est maintenant le tyran Polychrate puisque lui aussi a une histoire de bague mais n'a pas la vibration de Crésus.

 

 

Incarnations JC-EA

Enuma Elish

 

 

Cliquez-ici pour avoir la clé de lecture en version plus étoffée 

 

Clé de lecture

 

Note page 281

L’auteur s’étonne de la ressemblance entre l’histoire de Crésus et celle du prince Siddhârta qui deviendra Bouddha et qui vécurent tous les deux plus ou moins dans les mêmes années.

C’est impossible puisque Bouddha est aussi Osiris/Jésus, il y a à poser Siddhârta qui deviendra au minimum Zarathoustra puis Pythagore par la suite,  ce qui recule d’autant la période où vécut Bouddha lui-même.

 

 

 

Publié le: jeudi 29 octobre 2020 (642 lectures)
Copyrights © par Conscience et Inconscience

Format imprimable

[ Retour ]